Retour

Attaques meurtrières en Israël et en Cisjordanie

Une nouvelle série d'attaques fait rage en Israël et en Cisjordanie à la veille de la visite du secrétaire d'État américain John Kerry. Lundi, deux attaques ont ébranlé ces régions où les tensions sont vives depuis un peu plus de deux mois. 

Dans une station-service de Cisjordanie, un Palestinien a poignardé un soldat israélien de 18 ans, Ziv Mizrahi, dans l'estomac. Celui-ci est décédé des suites de ses blessures.

L'assaillant palestinien, qui a également blessé légèrement deux femmes, a été abattu par les forces de l'ordre. Lors de l'altercation, une balle perdue a blessé un automobiliste. Cette station-service de l'autoroute 443 est régulièrement utilisée par les Israéliens lorsqu'ils voyagent entre Jérusalem et Tel-Aviv.

Dans la même journée, deux adolescentes palestiniennes âgées de 14 et 16 ans ont causé la panique lorsqu'elles ont poignardé avec des ciseaux un homme de 70 ans d'origine palestinienne à Jérusalem. Elles l'auraient vraisemblablement pris pour un Israélien. L'homme souffre de blessures au dos et à la tête.

La porte-parole de la police Luba Samri a indiqué qu'un agent de police a ordonné aux jeunes filles de cesser leur attaque et qu'il a tiré lorsque les assaillantes se sont dirigées vers lui. Une adolescente a été tuée, alors que l'autre a été blessée.

Avant l'attaque, une caméra de sécurité montre les deux adolescentes en Hijab faisant semblant de poignarder les passants près des lieux de l'attaque. 

Un passant de 27 ans a aussi été blessé dû à une balle perdue des forces policières. L'attaque a eu lieu près du populaire marché extérieur Mahane Yehuda à Jérusalem, sur la rue Jaffa.

Force policière excessive

Une vidéo du populaire site de nouvelles israélien YNet questionne la force exercée par le policier contre l'attaque perpétré par les deux adolescentes.

La séquence en question montre un policier non identifié qui court vers la scène avec son fusil d'assaut dans les mains et ouvre le feu sur l'adolescente de 14 ans, alors qu'un autre homme la frappe avec une chaise.

Ensuite, le policier tire sur l'autre adolescente de 16 ans à plusieurs reprises alors qu'elle s'affale et s'immobilise contre un mur. Il retourne voir l'autre adolescente qui s'était écroulée par terre au premier tir et ouvre le feu sur elle à nouveau.

Le mois dernier, un porte-parole du département d'État américain a dit que bien qu'Israël a le droit et la responsabilité de protéger ces citoyens, plusieurs rapports font « état d'une force excessive de la part des autorités policières ». Israël a répondu qu'il s'agissait d'autodéfense.

Visite de John Kerry

Le secrétaire d'État américain John Kerry doit arriver mardi en Israël pour rencontrer des leaders palestiniens et israéliens dans l'espoir d'apaiser les tensions. Ce sera sa première visite dans la région depuis plus d'un an. Il va rencontrer Benyamin Nétanyahou à Jérusalem et, par la suite, le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah.

Saëb Erakat , le numéro deux de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), qui sera aussi des discussions, a affirmé qu'il « condamnait les politiques de Benyamin Nétanyahou (...) et je le tiens pour responsable de cette détérioration ».

Il a ajouté avoir « promis à Kerry que nous ne ferons rien jusqu'à ce qu'il arrive, donc cela va dépendre de ce qu'il va dire demain ».

Pour sa part, le premier ministre israélien Benyamin Néthanyahou a déclaré lors d'une visite en Cisjordanie qu'il allait « garder la ligne dure contre les attaques palestiniennes. »

Regain de violence depuis la mi-septembre

Israël soutient que la reprise des violences est causée par des vidéos incendiaires publiées sur les médias sociaux et visant à inciter les Palestiniens à s'attaquer aux Israéliens. La plupart des attaques palestiennes ont été perpétrées par des adolescents et des jeunes adultes.

De leur côté, les Palestiniens soutiennent que le désespoir des jeunes Palestiniens est lié à un demi-siècle d'occupation israélienne et par la disparition de tout espoir d'obtenir un État palestinien.

Les Palestiniens accusent aussi Israël d'utiliser une force excessive puisque, selon eux, certaines attaques pourraient être contrôlées sans tuer les assaillants.

La dernière semaine a été la plus meurtrière depuis le début du regain de violence entre la Palestine et Israël.

Dans d'autres incidents, un militaire israélien a indiqué qu'un Palestinien armé d'un couteau a été abattu en Cisjordanie avant qu'il ne puisse blesser quiconque. Ailleurs, un Palestinien a foncé avec sa voiture sur un piéton près d'une colonie en Cisjordanie, le blessant légèrement

Le taux de violence n'a pas été aussi élevé dans la région depuis les attaques de Gaza l'année dernière. Certains parlent même d'une prochaine Intifada, soit le soulèvement palestinien contre l'occupation israélienne.

La première Intifada a eu lieu entre 1987-1993 et la seconde de 2000-2005.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine