Retour

Atterrissage périlleux à Gander : trois personnes ont été blessées

L'un des passagers de l'appareil d'Air Canada Express qui a piqué du nez en touchant le sol à l'aéroport international de Gander, à Terre-Neuve, mercredi soir, remet en question la décision d'atterrir dans de mauvaises conditions météorologiques.

Kris Ralph est l'un des 14 passagers et 2 membres d'équipage qui se trouvaient à bord de l'avion. Le vol AC7804, exploité par EVAS Air Services, arrivait de Goose Bay, au Labrador. Il a atterri à Gander vers 21 h 30 (heure locale).

Trois personnes ont été transportées à l'hôpital pour subir un examen. Deux d'entre elles ont reçu leur congé mercredi soir, la troisième jeudi matin. Selon la Régie de santé du centre de Terre-Neuve, personne n'a subi de blessures physiques sérieuses.

Selon Kris Ralph, les passagers ont été informés durant le vol que la probabilité d'atterrir à Gander était de 50 %, et qu'il fallait aller à Deer Lake si ce n'était possible de se poser à Gander. M. Ralph ajoute que les passagers ont appris que leur avion était le seul qui a tenté d'atterrir à Gander ce soir-là, à cause du mauvais temps.

L'accident s'est produit durant une tempête de neige qui a déferlé sur l'est et le centre de Terre-Neuve. Selon Todd Bates, météorologue à Environnement Canada, la tempête a atteint son point culminant juste avant l'atterrissage. Les vents atteignaient à ce moment 97 km/h, précise-t-il. Et la neige s'accumulait au rythme de 2 à 3 cm à l'heure.

Selon les premières constatations d'Air Canada, le train d'atterrissage avant de l'appareil Beechcraft 1900 a été endommagé en touchant le sol.

Kris Ralph dit que tous les passagers s'attendaient à un atterrissage difficile, mais pas à un choc si brutal. Il affirme que l'avant s'est affaissé en touchant la piste et que l'appareil a effectué un tour complet sur lui-même. Il ajoute qu'une hélice a été arrachée sous le choc, et qu'une section du fuselage près d'une aile est endommagée.

La GRC était toujours sur les lieux jeudi matin. Le ministère des Transports du Canada va enquêter l'accident. L'appareil était encore sur la piste à 7 h 30. Son nez était sur le sol.

M. Ralph estime que les passagers ont attendu 20 minutes avant que les secours arrivent à l'appareil. Il demande si c'était une bonne décision d'atterrir étant donné que le temps était trop mauvais pour que des taxis amènent les passagers à l'aérogare.

L'hébergement à l'hôtel a été offert aux 11 passagers non blessés.

Avec les informations de Chris Ensing, CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine