Retour

Au moins quatre morts dans une avalanche en France

Une avalanche a emporté au moins quatre skieurs à Tignes, dans les Alpes françaises, où les vacances scolaires se sont amorcées de façon tragique. Les secouristes sont toujours à la recherche d'une cinquième personne qui aurait pu rejoindre le groupe à la dernière minute.

Les secouristes ont rapidement retrouvé les cadavres des quatre Français dans la coulée laissée par l’avalanche. Les quatre personnes portaient des dispositifs de détection de victime d’avalanche.

Selon deux sources proches de l’École du ski français (ESF) qui se sont confiées à l’AFP, il s’agit d’un moniteur de ski de l’ESF, âgé de 60 ans - « très connu, très bon skieur », selon ces mêmes sources - d’un père et de ses deux fils de 18 et 15 ans.

Les secouristes de la ville d'Albertville expliquent que le groupe skiait en dehors des pistes balisées près de la station de Tignes lorsqu’il a été emporté par l'avalanche.

Les secouristes recherchent toujours une cinquième personne qui aurait pu se joindre au groupe à la dernière minute sans toutefois inscrire sa présence. Un responsable a confié que les chances de le retrouver vivant sont « minces », si jamais il se trouvait sur les lieux de la tragédie.

Les autorités françaises avaient tout d’abord fait état de neuf skieurs disparus avant de se raviser.

« Il y a eu une confusion, car une partie du groupe est partie avec un autre moniteur, mais cela a été confirmé auprès de l'école », selon une des sources de l'ESF. « Fort heureusement, il y a moins de monde » que ce qui était « annoncé dans un premier temps ».

L’avalanche est survenue à une altitude de 1200 mètres dans le secteur de Touvière. Les risques d’avalanche s’élevaient à trois - sur une échelle qui contient cinq échelons – et ils étaient qualifiés de « marqués ». Météo France décrit ce niveau d’alerte en mentionnant que des avalanches sont « possibles parfois même par faible surcharge et dans de nombreuses pentes ».

C’est le personnel de la station de ski qui a vu la coulée de 400 mètres de long dans un secteur hors-piste, à quelques dizaines de mètres seulement des remontées mécaniques. C’est également le personnel de la station qui a donné l’alerte.

L’accident est le plus grave de la présente saison de ski. Il s’agit du 13e accident d’avalanche répertorié dans les Alpes cette saison, selon une statistique compilée par l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches.

La saison dernière, l’association a répertorié 45 accidents qui ont fait 21 morts au total. L’avalanche la plus meurtrière est survenue le 18 janvier 2016 lorsque six militaires ont été emportés au cours d’un entraînement sur une piste près de Tignes.

Cinq des six militaires étaient morts sur le coup alors qu’un sixième était mort quelques jours plus tard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un chat donne des baisers en échange de gâteries





Rabais de la semaine