Retour

Au tour de Kim Nguyen d'obtenir son billet pour Cannes

Le réalisateur québécois Kim Nguyen, qui s'était rendu jusqu'aux Oscars en 2013 avec Rebelle, a été sélectionné dans la Quinzaine des réalisateurs en vue du 69e Festival de Cannes.

Le cinéaste Kim Nguyen y présentera son plus récent film, tourné en anglais, Two Lovers and a Bear. Cette production canadienne produite par Max Films met en vedette l'acteur américain Dane DeHaan, que l'on verra l'an prochain dans l'adaptation cinématographique de la BD française Valerian, et l'actrice canadienne Tatiana Maslany, connue pour son rôle dans la série Orphan Black.

Kim Nguyen rejoint donc, parmi les réalisateurs canadiens qui seront présents sur la Croisette, Xavier Dolan, qui présentera Juste la fin du monde en sélection officielle.

Two Lovers and a Bear est le premier long métrage de fiction du réalisateur d'origine vietnamienne en quatre ans.

Tourné à Timmins, en Ontario, et à Iqaluit, au Nunavut, le film raconte une histoire d'amour dans le Grand Nord et incorpore des éléments fantastiques, dont un ours qui peut parler. Two Lovers and a Bear a été tourné avec un budget de près de 9 millions de dollars. Denis Villeneuve et Jean-Philippe Duval ont été impliqués dans ce projet de film dans le passé.

Le scénario est inspiré de souvenirs de voyage dans le Grand Nord du fondateur des vêtements Kanuk, Louis Grenier.

Tourner par -40 degrés Celsius

Le tournage du film n'a pas été une mince affaire. L'équipe de production, dont plusieurs des artisans ont tourné Rebelle au Congo dans la chaleur, a dû composer avec des températures avoisinant les -40 degrés Celsius dans la région d'Iqaluit.

 « Dans une scène où Tatiana fait du ski traînée par une motoneige, la maquilleuse est venue me prévenir que nous n'avions que 30 secondes pour tourner ou Tatiana risquait de graves engelures au visage, a expliqué le réalisateur. Des gens souhaitaient qu'on tourne sur green screen, mais Roger [Frappier] et moi tenions à venir dans le Nord. »

Le dernier long métrage de Kim Nguyen, Rebelle, avait obtenu une nomination dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère lors de la 85e cérémonie des Oscars et avait révélé le talent de la jeune actrice congolaise Rachel Mwanza. Rebelle racontait le parcours d'une jeune fille enlevée pour devenir enfant-soldat.

Kim Nguyen, qui a réalisé en 2014 Le nez, un documentaire inspiré de l'ouvrage Papilles et molécules de François Chartier, s'était fait découvrir en 2002 avec le film Le marais.

Section parallèle à la compétition officielle, la Quinzaine des réalisateurs est organisée par la Société des réalisateurs de films et représente une vitrine importante pour les cinéastes moins connus. Le Québécois Stéphane Lafleur y a présenté son film Tu dors Nicole en 2014.

Kim Nguyen côtoiera notamment le réalisateur et artiste multidisciplinaire chilien Alejandro Jodorowsky, dont le plus récent film a également été sélectionné.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine