Retour

Aurélie Rivard décroche sa deuxième médaille paralympique à Rio

La nageuse québécoise Aurélie Rivard a ajouté une deuxième médaille à sa récolte, soit l'argent au 200 m quatre nages SM10 dimanche soir.

Elle a arrêté le chrono à 2 min 30 s 3/100 et a devancé la Hongroise Bianka Pap (2:31,46) à l'arrivée. La Néo-Zélandaise Sophie Pascoe a triomphé, loin devant les autres médaillées. Elle a touché le mur en 2:24,90 s et a établi du même coup un record du monde.

« Sophie était une donnée aberrante pour moi dans cette course. Personne ne pensait la battre. C'est sa course depuis tellement longtemps », a expliqué l'athlète de Saint-Jean-sur-Richelieu.

La jeune athlète de 20 ans s'était donné comme mission de battre le record canadien qui appartenait à l'Ontarienne Summer Mortimer depuis 2013. « C'est fait. Je suis vraiment contente. Ma 2e place, c'est un peu ma médaille d'or », a-t-elle indiqué.

Maintenant qu'elle détient le record canadien, elle espère descendre sa marque personnelle sous les 2 min 30 s à cette épreuve. « Ça fait longtemps que je suis collée à 2 min 30 s, j'ai hâte de passer en dessous. Ce sera le prochain objectif », a affirmé Rivard.

Vendredi, Rivard avait remporté la médaille d'or et fracassé un record du monde au 50 m libre, sa première finale des Jeux de Rio.

L'athlète de Saint-Jean-sur-Richelieu aura encore cinq autres chances de briller au Brésil. Lundi, elle sera sur le bloc de départ du 100 m papillon, où elle se mesurera à nouveau à Pascoe, détentrice du record du monde.

Benoît Huot au pied du podium

Le nageur québécois Benoît Huot a quant à lui été devancé par un triplé ukrainien et a terminé au pied du podium du 200 m quatre nages SM10 masculin.

L'athlète de Longueuil a parcouru les quatre longueurs de piscine en 2:11,85. L'Ukrainien Denys Dubrov (2:06,87) a dominé la course du début à la fin et a battu son propre record du monde. Il a partagé le podium avec ses compatriotes Maksym Krypak (2e, 2:08,10) et Dmytro Vanzenko (2:10,48).

Huot, ancien détenteur du titre paralympique au 200 m QNI, avait prédit le dénouement de la course bien avant le début des Jeux. Les trois Ukrainiens, nouveaux sur la scène paralympique, ont largement augmenté le niveau de compétition dans sa catégorie durant la dernière année.

Aussi en action dans la catégorie SM10, Isaac Bouckley (2:17,33) a pris le 8e et dernier rang.

En finale du 200 m quatre nages SM9, la Canadienne Katarina Roxon s'est glissée en 7e place. À 50 mètres de l'arrivée, elle a été la 3e à toucher le mur, mais n'a pu maintenir le rythme durant les 50 derniers mètres.

L'Albertaine Morgan Bird (1:09,67) et l'Ontarienne Abi Tripp (1:10,40) étaient en finale du 100 m libre de la catégorie S8. Elles se sont classées respectivement 5e et 7e.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine