Retour

Aussitôt entré, Didier Drogba mène l'Impact vers la victoire

L'attaquant vedette Didier Drogba a fait son entrée dans le match à la 50e minute de jeu. Il a marqué et l'Impact de Montréal (4-2) l'a emporté 2-1 contre le Fire, samedi à Chicago.

Drogba a fait bouger les cordages à la 56e, six minutes après son entrée en jeu. Oduro a récupéré un dégagement raté de Lampson et a rejoint l'Ivoirien au coeur de la surface de réparation.

Oublié devant le filet du Fire, l'Ivoirien y est allé d'une tallonade qui a trouvé le fond du filet créant alors l'égalité 1-1. C'était son premier but de la saison.

« En deuxième mi-temps, on a joué avec plus de rythme et on s'est créé plus d'occasions, a souligné Didier Drogba. On avait envie de faire un gros résultat ici. On avait envie de gagner. On est en tête de l'association, et on doit aller avec plus d'ambition à l'extérieur. Cette victoire fait du bien. »

Puis, pendant les arrêts de jeu, Ignacio Piatti a dirigé un long ballon dans la lucarne pour permettre au onze montréalais de récolter une deuxième victoire sur un terrain adverse en quatre matchs cette saison.

« Cette victoire est fort agréable, et Didier et Nacho (Piatti) méritent des éloges », a indiqué le milieu de terrain Harry Shipp, qui affrontait son ancienne équipe.

« Ils ont réalisé des actions extraordinaires et leurs qualités donnent beaucoup de confiance à l'équipe. Nous avons senti que nous avions les qualités nécessaires pour marquer le but gagnant. Nous sommes heureux de ramener trois points à Montréal », a conclu Shipp.

« C'était difficile pour nous en première mi-temps, mais la deuxième s'est beaucoup mieux passée, a déclaré l'entraîneur-chef Mauro Biello. Nous avons pu les déséquilibrer. Nous avons progressé comme équipe, et nous avons eu la patience de bien bouger le ballon pour trouver des espaces. Cette victoire est une démonstration de caractère. »

Les deux buts de l'Impact sont les premiers accordés à domicile par le Fire depuis le début de la saison.

Sans surprise, le Fire s'est concentré sur son travail en défense dès le début de la rencontre, attendant les occasions pour contre-attaquer.

Cela a tout de même permis à l'Impact de menacer à quelques reprises le filet de Matt Lampson.

Comme à la 11e minute de jeu alors que Kyle Bekker a rejoint Hassoun Camara au deuxième poteau sur un coup franc. Mais la frappe de la tête de Camara a été stoppée sur la ligne du but par le défenseur Jonathan Campbell.

La stratégie du Fire s'est prouvée la bonne puisque les locaux ont ouvert le pointage à la 29e minute sur une contre-attaque rapide.

Cabrera s'est compromis au centre du terrain et Kennedy Igboananike a profité de beaucoup d'espace sur le flanc gauche.

Igboananike a ensuite enroulé parfaitement sa frappe à partir du coin de la surface de réparation et jusque dans le coin éloigné du filet.

Dominic Oduro a gaspillé une occasion de permettre à l'Impact de rentrer au vestiaire avec une égalité, quand le ballon s'est retrouvé à ses pieds à quelques mètres du filet à la 36e minute.

L'attaquant ghanéen a toutefois raté la cible.

Chicago a peut-être eu la plus belle chance de briser l'égalité à la 76e minute. Matt Polster s'est avancé sur le flanc gauche et a envoyé le ballon à travers la surface montréalaise.

Alex Morrell a décoché une puissante frappe, mais le gardien de l'Impact Evan Bush a réussi une belle parade pour dévier le ballon hors du danger.

Piatti devait plus tard briser l'égalité dans la première minute des arrêts de jeu, en marquant un but pratiquement identique à celui d'Igboananike.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine