Retour

Baisse du nombre de demandeurs d’asile interceptés à la frontière au Québec

Au mois de mai, 1775 demandeurs d'asile sont entrés au Québec par le chemin Roxham, près de Saint-Bernard-de-Lacolle. Ce chiffre est en baisse par rapport aux deux mois précédents.

En avril, ils étaient près de 2500 à avoir franchi la frontière pour rentrer au Québec. Ce chiffre était en forte augmentation par rapport au début de l’année.

Au total, depuis le début de l’année, 9 082 demandeurs d’asile ont été répertoriés par la Gendarmerie royale canadienne (GRC), au chemin Roxham.

Ce passage, qui est très prisé par les migrants provenant des États-Unis, connaît une nette baisse d’achalandage. Depuis près de trois semaines, ils sont une quarantaine à franchir la frontière de façon irrégulière chaque jour, au Québec. Ce nombre pouvait grimper jusqu’à près de 200 le mois passé.

Sur l’ensemble du Canada, 1 869 personnes ont été interceptées en mai, dont 53 en Colombie-Britannique, 36 au Manitoba et 5 en Alberta.

En 2018, 9 481 demandeurs d’asile ont été appréhendés dans l’ensemble du pays, selon les derniers chiffres du gouvernement canadien.

La semaine passée, le chef conservateur Andrew Scheer avait dénoncé l’inaction du gouvernement en se rendant au chemin Roxham.

Andrew Scheer a reproché à Justin Trudeau d’avoir envoyé un tweet, le 28 janvier 2017, disant que le Canada était ouvert aux migrants. Depuis, a-t-il souligné « plus de 26 000 personnes ont traversé la frontière de façon illégale ».

L’arrivée de ces milliers de demandeurs d’asile provoque de nombreuses inquiétudes, particulièrement au Québec et à Montréal. Plusieurs organismes ont déjà indiqué ne plus avoir suffisamment de ressources disponibles pour venir en aide à ces personnes.

Plus d'articles