Retour

Baleines noires : la certification « pêche durable » du crabe des neiges est suspendue

Le crabe des neiges du golfe du Saint-Laurent perd pour au moins 90 jours sa certification « pêche durable » du Marine Stewarship Council (MSC) à cause des nombreux cas de mortalité de baleines noires dans le golfe l'an dernier.

L'entreprise qui accorde cette étiquette, SAI Global, avait annoncé en novembre dernier qu'elle lançait un processus accéléré de vérification après la mort de 12 baleines dans le golfe du Saint-Laurent, en 2017.

Au terme de ce processus, la certification MSC pour le crabe des neiges vient d'être suspendue pour au moins 90 jours, le temps que l'industrie présente « un plan d’action corrective visant à remédier au problème et à rétablir la conformité au programme MSC ». La pêche « ne répond plus à la norme MSC de pêche durable », peut-on lire dans le rapport de SAI Global.

Avant de récupérer son label MSC, l'industrie du crabe des neiges devra avoir mis en oeuvre son plan de redressement, « jusqu'à résolution du problème ». Si aucun plan d'action satisfaisant n'est soumis dans le délai de 90 jours, la certification sera annulée.

Des baleines tuées par des équipements de pêche

Des nécropsies ont démontré que certaines des morts de baleines noires étaient attribuables à l'empêtrement dans des équipements de pêche au crabe. Le ministère fédéral des pêches a d'ailleurs annoncé des mesures de protection des baleines, à la suite de l'hécatombe : ainsi, les pêcheurs devront en 2018 réduire les cordages qui flottent à la surface de l'océan et déclarer toute perte de casiers.

Cette pêche a notamment perdu des points, lors de la révision, sur le plan de la protection d'une espèce en voie de disparition, c'est-à-dire la baleine noire, même si les réviseurs ont pris note des récentes mesures de protection annoncées par Pêches et Océans Canada et du fait que des mesures additionnelles sont prévues.

À la fin septembre, SAI Global avait renouvelé la certification de pêche durable pour le crabe de neige, en se basant sur des données obtenues juste avant la découverte des premières carcasses de baleines.

Conséquences

Un acheteur de crabe des neiges à Moncton, Paul Farrah, PDG de l'entreprise Partner Seafood, affirme que la suspension de la certification MSC aura un impact certain sur l'industrie du crabe des neiges dans la région atlantique.

« Ça va avoir un impact certainement sur les achats de crabe chez les grands détaillants, les grands restaurateurs qui affichent le label MSC, un label de confiance de pêche durable pour certaines grandes chaînes. »

De plus en plus, ajoute-t-il, les grands acheteurs exigent l'étiquette MSC, parce qu'ils sont sensibles aux préoccupations d'une partie croissante de leur clientèle soucieuse de la protection de l'environnement.

Du côté des pêcheurs de crabe, l'association qui en représente le plus grand nombre, dans la Péninsule acadienne, se console du fait que la certification soit suspendue plutôt qu'annulée.

« Ça c’est un bon signe : ça va permettre au MPO (ministère des Pêches et des Océans ) et au intervenants de mettre en place un plan qui va adresser les faiblesses qui ont été identifiées par la vérification », affirme Robert Haché, directeur général de l'Association des crabiers acadiens.

Il doute que la mesure nuise aux ventes du crabe du golfe à court terme. « La demande est tellement forte à ce moment-ci qu’on ne pense pas qu’une mesure temporaire comme celle-là va influencer de façon négative les marchés. »

Plus d'articles