Retour

Barrette mise sur la réduction des prix des médicaments pour maintenir les services en santé

Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, assure qu'il n'y aura pas de réduction de services en santé, malgré les compressions budgétaires prévues pour 2016-2017. Il mise plutôt sur une panoplie de mesures, dont la réduction des prix des médicaments, pour contribuer à l'effort budgétaire.

Les économies passent par une meilleure gestion, selon le ministre. « Il y a plein d'endroits où on peut faire des économies sans couper les services », affirme-t-il.

M. Barrette soutient avoir signé la semaine dernière, grâce aux nouveaux pouvoirs que permet la loi 28, une entente confidentielle avec une compagnie qui a permis d'économiser 35 millions sur le coût d'un seul médicament.

Le ministre de la Santé croit qu'il y a probablement près de 100 millions de dollars d'économies à faire au niveau de la pertinence des actes médicaux. « C'est connu, nous prescrivons trop », soutient-il. M. Barrette dit avoir mis sur pied un comité de travail avec le Collège des médecins pour revoir les guides de pratiques et faire en sorte que les médecins prescrivent adéquatement.

Parmi les autres solutions proposées, Gaétan Barrette croit qu'il y a de l'argent à aller chercher dans la performance du réseau.

Le ministre cite la mesure mise en place pour supprimer 1300 cadres dans le réseau, qui est pratiquement terminée. « On est presque à 1200 personnes qui ont été réaffectées et dont les postes budgétés ont été supprimés », s'est-il félicité.

Sans chiffrer officiellement les compressions budgétaires prévues pour le secteur de la santé, M. Barrette confirme que l'effort demandé est substantiel et se situe à plus de 400 millions de dollars supplémentaires. Il rappelle toutefois que les décisions définitives ne sont pas encore prises.

Plus d'articles

Commentaires