Retour

Belgique : 13 nouvelles perquisitions antiterroristes

Quatre personnes ont été placées en garde à vue après treize nouvelles perquisitions antiterroristes dans plusieurs villes de Belgique, cinq jours après les attentats de Bruxelles.

Quatre perquisitions ont été menées à Malines et une à Duffel, deux villes de la région flamande dans le nord du pays. Les huit autres ont eu lieu dans différents quartiers de Bruxelles.

« Le magistrat instructeur décidera dans le courant de la journée » du placement ou non des quatre personnes en détention préventive, ont déclaré les autorités judiciaires sans faire de lien avec les attentats.

Huit suspects recherchés

Par ailleurs, les policiers européens sont à la recherche d'au moins huit personnes soupçonnées d'être impliquées dans les attaques à Paris et à Bruxelles, selon le journal allemand Die Welt am Sonntag.

Le quotidien allemand, qui cite des sources proches des services de sécurité, affirme que la majorité de ces suspects sont des ressortissants français et belges qui seraient en fuite en Europe ou se trouveraient en Syrie. Le journal précise que la police allemande participe à cette traque.

Selon Die Welt, ces suspects auraient été en contact avec Abdelhamid Abaaoud, le chef opérationnel présumé des attaques du 13 novembre dernier à Paris et tué le 18 novembre à Saint-Denis, ainsi qu'avec Salah Abdeslam, dernier rescapé des commandos ayant commis ces attentats, arrêté le 18 mars à Bruxelles.

« Abderrahmane A. » accusé d'activités terroristes

Après avoir accusé hier le suspect Fayçal C. de participation à un groupe terroriste, d'assassinats terroristes et de tentatives d'assassinats terroristes, la justice fédérale de Belgique accuse maintenant le suspect Abderrahmane A. de participation aux activités d'un groupe terroriste.

Cet homme, blessé à la jambe, a été interpellé vendredi à un arrêt de tram du quartier bruxellois de Schaerbeek, dans le cadre de l'enquête qui a conduit cette semaine à l'arrestation d'un autre suspect, Reda Kriket, dans la banlieue parisienne, ajoute l'agence. La détention provisoire d'Abderrahmane A. a été prolongée samedi de 24 heures.

Deux autres hommes ont aussi été inculpés hier. Rabah N. a été accusé de participation aux activités d'un groupe terroriste dans le cadre d'une enquête distincte, en lien avec le projet d'attentat déjoué en France plus tôt cette semaine. « Aboubakar A. », a également été inculpé pour participation aux activités d'un groupe terroriste, mais sans lien direct avec les attentats.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine