Retour

Benjamin Hudon-Barbeau aurait agi dans deux meurtres et deux tentatives de meurtre

C'est dans une salle hautement sécurisée du palais de justice de Saint-Jérôme que Benjamin Hudon Barbeau, 40 ans, subit son procès pour deux meurtres prémédités et deux tentatives de meurtres survenus à l'automne 2012 dans les Laurentides.

Un texte de Geneviève Garon

Queue de cheval, chandail sport à manches courtes et courte barbichette, le costaud Benjamin Hudon-Barbeau est assis calmement dans le box des accusés pendant que le procureur aux poursuites criminelles et pénales résume au jury les crimes qu'il entend prouver au cours des dix prochaines semaines.

L'accusé aurait été le complice de Ryan Wolfson pour tuer Frederick Murdock et Pierre-Paul Fortier et attenter à la vie de Vincent Pietrantonio et d'une autre personne dont l'identité est protégée par une ordonnance de non-publication. M. Wolfson aurait été le tireur qui a agi pour le compte de Benjamin Hudon-Barbeau.

L'accusé « n'a pas tiré sur les victimes », précise le procureur Steve Baribeau. « Il a soit aidé, encouragé ou conseillé Ryan Wolfson dans la commission des attentats. » Me Baribeau décrit Wolfson comme « l'arme de l'accusé ».

Selon la poursuite, Ryan Wolfson n'avait aucune raison de s'en prendre aux quatre victimes, alors que Benjamin Hudon-Barbeau « était en conflit ou avait un problème avec chaque victime ».

Évasion en 2013

Le premier témoin de la poursuite, mardi, sera une personne qui a accepté de collaborer avec les autorités après avoir participé à l'évasion de Benjamin Hudon-Barbeau de la prison de Saint-Jérôme en mars 2013.

Une quarantaine de témoins devraient être entendus au total. La poursuite a déjà annoncé qu'elle ne fera pas témoigner Ryan Wolfson. Aucune information n'a été donnée au jury quant à ce qu'il advient de cet homme depuis 2012.

Le procès, présidé par la juge France Charbonneau, doit durer jusqu'en décembre. Le jury est composé de dix hommes et deux femmes.

Toute personne qui veut entrer dans la salle d'audience doit passer par un détecteur de métal et ses effets personnels sont fouillés.

L'accusé est représenté par les avocats François Bérichon et Rodrigue Beauchesne. Me Baribeau est accompagné de Me Alexis Marcotte-Bélanger.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine