Retour

Billet de banque à l'effigie d'une femme : et les finalistes sont...

Dans la foulée de la consultation lancée par la Banque du Canada pour choisir la « Canadienne emblématique du pays » qui figurera sur un billet de banque, un comité consultatif a ramené à cinq le nombre de candidates. Les finalistes sont une suffragette québécoise, une ingénieure, une poète mohawk, une médaillée olympique et une militante antiracisme.

La féministe et suffragette québécoise Idola Saint-Jean (1880-1945) est toujours dans la course pour figurer sur l'un des nouveaux billets de banque canadiens qui seront émis en 2018. Journaliste et féministe, cette pionnière de la lutte pour l'obtention du droit de vote des femmes a milité pour cette cause dès les années 1920. C'est finalement en 1940, pendant la Deuxième Guerre mondiale, que ce droit a été accordé aux Québécoises.

La liste restreinte retient également les noms de Viola Desmond (1914-1965), qui a lutté contre le racisme en Nouvelle-Écosse; Pauline Johnson (1861-1913), une poète, écrivaine et artiste mohawk, aussi connue sous le nom de Tekahionwake; Elsie MacGill (1905-1980), une Britanno-Colombienne d'origine qui fut la première Canadienne titulaire d'un baccalauréat en génie électrique (diplômée de l'Université de Toronto, 1927); ainsi que Fanny « Bobbie » Rosenfeld (1904-1969), une immigrante russe, morte à Toronto, qui s'est illustrée en remportant une médaille olympique en athlétisme aux Jeux de 1928.

Le comité consultatif indépendant a ainsi exclu de la course une autre suffragette québécoise, Thérèse Casgrain, la romancière franco-manitobaine Gabrielle Roy, l'artiste peintre britanno-colombienne Emily Carr ainsi que Lucy Maud Montgomery, une romancière née à l'Île-du-Prince-Édouard qui a notamment écrit Anne, la maison aux pignons verts.

Au total, 461 femmes avaient rempli les « conditions requises » dans le cadre du processus de sélection lancé par la Banque du Canada. Un comité consultatif de sept membres a ensuite réduit cette liste à 12, puis à cinq candidates.

Les femmes sélectionnées devaient être des Canadiennes, de naissance ou naturalisées, décédées depuis au moins 25 ans, « qui, par leur leadership, leurs réalisations ou leurs qualités remarquables, ont oeuvré pour les Canadiens dans un domaine particulier ou se sont illustrées au service du pays ».

Le gouverneur de la Banque du Canada doit rencontrer le ministre des Finances, Bill Morneau, pour discuter des candidates.

Le ministre Morneau doit annoncer la Canadienne choisie le 8 décembre.

Ce sera la première fois qu'une femme, non liée à la monarchie, aura son portrait sur un billet de banque canadien.

Plus d'articles