Retour

Brooklyn Moors 5e et Ellie Black 7e en finale des exercices au sol

La Japonaise Mai Murakami est la nouvelle championne du monde au sol. Elle a remporté, dimanche, une finale où cours de laquelle les Canadiennes Brooklyn Moors et Ellie Black se sont classées respectivement 5e et 7e, aux Championnats du monde de gymnastique artistique, à Montréal.

Avec 14,233 points, Murakami devance l'Américaine Jade Carey (14,200) et la Britannique Claudia Fragapane (13,933).

Au terme de l'épreuve, Black semblait satisafaite, autant de sa performance du jour que de sa semaine historique. « D'avoir l'occasion de compétitionner dans autant de finales [quatre au total], pendant des Mondiaux dans mon pays, c'était incroyable », a-t-elle déclaré.

« J'étais plus excitée que nerveuse. Avoir la foule derrière moi, ça m'a tellement aidé », s'est quant à elle exclamée Moors, qui, à 16 ans, en est à ses premiers pas sur la scène internationale.

L'Italienne Vanessa Ferrari a été contrainte à l'abandon après qu'elle se soit blessée pendant son programme.

Plus tôt dans la journée, Black a terminé au dernier rang de la finale de la poutre. L'Allemande Pauline Schaeffer, 20 ans, la première à s'exécuter, a remporté l'or.

« Je suis très émue en ce moment, je n'arrive pas à y croire. Je dois réaliser ce qui vient d'arriver... je suis si heureuse, je n'ai pas de mots! », a déclaré la nouvelle championne du monde quelques minutes après s'être vue décerner sa médaille.

La médaillée de bronze en 2015, à Glasgow, a battu l'Américaine Morgan Hurd (13,400) et sa compatriote Tabea Alt (13,300) grâce à une performance de 13,533 points.

Black (12,400) a fini 8e après avoir pris le 4e rang en qualifications. Elle a chuté de la poutre vers la fin de son programme, ce qui a rapidement mis fin au suspens sur la possibilité d'un podium pour elle.

Aux barres parallèles, c'est aussi le premier athlète à s'être élancé qui a décroché le titre de champion du monde.

Le Chinois de 19 ans Zou Jingyuan, vainqueur de trois étapes de la Coupe du monde 2017, a établi la marque de référence avec un score de 15,900 points.

Personne n'a réussi à faire mieux, mais l'Ukrainien Oleg Verniaiev (15,833), deuxième, a bien fait. Le champion olympique rejoint Zou sur le podium, en compagnie du Russe David Belyavkiy (15,266), troisième.

En lever de rideau, le Japonais Kenzo Shirai a gagné l'or à la table de saut. L'homme reconnu pour son adoration des vrilles a devancé l'Ukrainien Igor Radivilov par un petit millième de point.

Le gagnant a enregistré une moyenne de 14,900 sur ses deux sauts.

Le Sud-Coréen Kim Hansol (14,766) a remporté le bronze.

Pour Shirai, il s'agit d'un troisième podium à ces Championnats du monde. Il a gagné le bronze au concours multiple, jeudi, et l'or au sol, samedi.

Lors de la dernière épreuve du jour, la finale masculine de la barre fixe, le Croate Tin Srbic a gagné l'or à ses premiers Mondiaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine