Retour

Budget N.-B. : hausse de la TVH et coupes dans la fonction publique

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick confirme dans son budget déposé mardi une hausse à 15 % de la Taxe de vente harmonisée (TVH), à compter du 1er juillet et la réduction de 30 % du nombre de postes dans la fonction publique - aux niveaux supérieur et intermédiaire -, deux grandes mesures qui doivent l'aider à progresser vers l'équilibre budgétaire.

Un texte de Louis Mills

Le gouvernement Gallant a donc privilégié ces mesures plutôt que certains scénarios qui avaient été évoqués pendant sa révision des programmes, comme des fermetures de petits hôpitaux et d'écoles.

Il dit avoir établi un équilibre, lors de cette révision, entre l'augmentation des revenus et les économies qui seront réalisées. Ainsi, le gouvernement prévoit augmenter ses recettes de 236 millions de dollars tout en réduisant ses dépenses de 181 millions.

TVH : des recettes nettes de 200 millions

La hausse de la TVH permettra au gouvernement d'obtenir des revenus additionnels de 300 millions de dollars par année. La province remettra cependant 100 millions de cette somme aux Néo-Brunswickois à plus faible revenu.

Les Néo-Brunswickois dont le revenu est inférieur à 35 000 $ recevront le crédit maximal, soit 300 $ par personne, 300 $ pour un conjoint et 100 $ par enfant de moins de 19 ans. Le crédit sera réduit de 2 ¢ pour chaque dollar gagné au-dessus de 35 000 $, ce qui signifie que des familles avec deux enfants qui ont un revenu de 75 000 $ pourront recevoir une partie du remboursement.

Suppression de 1300 postes dans la fonction publique

En ce qui concerne la fonction publique, le gouvernement Gallant a prévu réduire de 30 % le nombre de cadres supérieurs d'ici le 31 mars et de 30 % d'ici 5 ans - surtout par attrition - le nombre de cadres intermédiaires. Ces mesures se traduiront par la suppression de 1300 postes dans la fonction publique d'ici 5 ans.

La santé et l'éducation pas complètement épargnées

Le premier ministre Brian Gallant avait promis de « protéger » les secteurs de la santé et de l'éducation, à la suite des commentaires exprimés par les Néo-Brunswickois lors de séances de consultation prébudgétaire.

Mais il y aura quand même des coupes. Seulement 150 enseignants seront embauchés, par exemple, pour remplacer les 200 qui prendront leur retraite à court terme. Mais parce que le nombre d'élèves diminue dans la province, le ratio élève-enseignant devrait rester le même ou s'améliorer.

Les universités subissent un gel de leur financement, ce qui reflète le fait que, selon le gouvernement, le nombre d'inscriptions a diminué de 11,8 % de 2007 à 2015. Leur financement avait quand même augmenté de 11,5 % au cours de la même période.

Dans le domaine de la santé, le gouvernement cherchera à réaliser des économies en négociant avec la Société médicale, par exemple, pour mettre en place un meilleur service de soins de santé primaires en milieu communautaire.

Il négociera aussi avec les pharmaciens pour obtenir des prix uniformes et prévisibles pour les fournitures médicales.

Privatisation partielle au ministère des Transports

Le gouvernement Gallant a ciblé particulièrement le ministère des Transports et de l'Infrastructure.

En plus de la diminution du nombre de cadres supérieurs et de gestionnaires, des fonctions qualifiées de non essentielles seront confiées au secteur privé. Près de 200 travailleurs occasionnels, embauchés pendant la saison de construction, seront touchés.

L'entretien hivernal, l'entretien en été et la gestion des contrats sont identifiés comme les services essentiels du ministère.

Hausse de l'impôt pour les grandes entreprises

Pour augmenter ses revenus,  le gouvernement Gallant ira notamment piger dans la poche des entreprises. Le taux d'imposition des entreprises augmentera de 12 à 14 %, ce qui amènera le taux à parité avec celui de Terre-Neuve-et-Labrador. Le taux demeurera cependant plus faible que celui des deux autres provinces voisines.

Les petites entreprises seront épargnées par cette augmentation.

Gel des transferts aux municipalités

Le gouvernement gèle également les  paiements de transfert aux gouvernements municipaux, et ce, jusqu'à la fin de son mandat. Il souligne que les recettes des municipalités ont augmenté deux fois plus vite que celles du gouvernement provincial depuis 2007 et qu'en conséquence, elles sont en meilleure position de faire face à leurs dépenses que la province.

Il compte aussi encourager plus de municipalités à fusionner en soutenant ces projets par le financement d'infrastructures. Il demandera aux commissions de services régionaux de lui signaler les projets qui seraient viables dans leurs régions respectives. Il apportera son aide à ces projets de regroupement.

Le gouvernement Gallant adopte par ailleurs tout un train de mesures soit pour augmenter ses recettes, soit diminuer ses dépenses.

  • Le prix des cigarettes augmentera de 1,63 $ par paquet de 25 cigarettes sur 12 MOIS. Il y aura une première hausse 0,82 $ à minuit mardi et une deuxième le 1er février 2017.
  • Les 40 centres d'appel du gouvernement seront regroupés en quatre centres régionaux. Économie annuelle : 3,5 millions de dollars. Cette consolidation touche notamment les centres qui reçoivent les appels du 911.
  • La valeur du camp de pêche gouvernemental Larry's Gulch sera évaluée, en vue d'en confier la gestion au privé, dès 2017.
  • Les centres d'information touristiques de Cape Jourimain et de Campobello seront fermés en raison, dit-on, de leur faible achalandage
  • Le traversier de Gagetown ne sera pas remplacé.
  • Le nombre d'organismes, de conseils et de commissions, ainsi que leur financement, diminueront de 15 %.
  • Les droits de gestion des permis des exploitants forestiers seront renégociés.

La province compte aller également chercher d'autres revenus avec toute sorte de frais divers qui augmenteront tel que pour entrer dans les parcs provinciaux, les campings ou les billets d'entrée pour le Village historique acadien par exemple.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards