Retour

C-452 : l'insensibilité d'Ottawa va « tuer des Québécois », martèle le chef du Bloc

Le gouvernement fédéral met des vies en danger en retardant l'entrée en vigueur du projet de loi C-452 sur la traite des personnes, a accusé mardi le chef du Bloc québécois.

En point de presse au parlement, Rhéal Fortin a déclaré que « l'insensibilité » du gouvernement fédéral dans ce dossier allait « finir par tuer ce gouvernement-là et tuer des Québécois ».

Il ne comprend pas qu'Ottawa tergiverse encore dans ce dossier, même si le projet de loi de l'ex-députée Maria Mourani a été adopté en Chambre, puis au Sénat, l'été dernier.

Le chef bloquiste a exhorté le premier ministre Justin Trudeau à signer sans plus tarder le décret pour permettre son entrée en vigueur.

En entrevue avec le quotidien La Presse, la semaine dernière, M. Trudeau a soutenu qu'une partie du projet de loi risquait d'être jugée inconstitutionnelle.

Le ministère fédéral de la Justice a assuré lundi dans une déclaration écrite que le gouvernement était « déterminé à atteindre les objectifs importants du projet de loi C-452 rapidement et de façon responsable ».

Mais pour Rhéal Fortin, l'urgence de la situation commande une action immédiate.

« Alors qu'on a une situation urgente, où on a des enfants qui sont en danger, le gouvernement nous dit : "Faites-vous en pas, on a ça à cœur, on regarde ça, ça nous fait beaucoup de peine." », a-t-il pesté à sa sortie de la Chambre des communes.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité