Retour

Cancer : un taux de survie plus faible pour les Premières Nations, selon une étude

Les Premières Nations du Canada affichent un taux de survie, cinq ans après un cancer, significativement plus faible que les non-Autochtones. C'est la conclusion d'une étude d'Action cancer Ontario, publiée mardi dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention.

Le Pediatric Oncology Group of Ontario, un groupe de spécialistes en oncologie pédiatrique ontariens, et Statistique Canada ont également participé à l’étude.

Les auteurs ont analysé les taux de survie après un cancer chez les Premières Nations entre 1992 et 2009, et les ont comparés à ceux des Canadiens non-autochtones.

Les écarts les plus importants ont été constatés pour le cancer de la prostate et du sein, les deux formes de cancer les plus courantes respectivement chez les hommes et les femmes.

Action cancer Ontario note que cette étude est une première à l’échelle nationale. « La charge du cancer chez les peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis n'a pas été suffisamment étudiée pendant des décennies, et il y a notamment un manque d'informations à propos de la survie », explique dans un communiqué Dre Loraine Marrett, chercheuse principale à Action cancer Ontario.

« Cette étude, qui nous permet de mieux comprendre les disparités au Canada, contribuera à évaluer nos progrès en vue de réduire cet écart touchant la survie », ajoute-t-elle.

Les auteurs croient que le dépistage, le stade du cancer et l’état de santé du patient au moment du diagnostic sont des facteurs qui contribuent à ces disparités, mais ils précisent que d’autres recherches seront nécessaires pour établir les causes exactes.

En revanche, les différences de revenu ou de lieu d’habitation (région urbaine ou rurale) entre les Premières Nations et les non-Autochtones semblent ne pas entrer en ligne de compte.

Action cancer Ontario croit qu’il faut faire plus de travail en matière de prévention, mais aussi pour encourager le dépistage du cancer.

Plus d'articles

Commentaires