Retour

Ce qu’il faut savoir avant de se rendre en vacances en Colombie-Britannique

Alors que d'importants incendies continuent de ravager l'intérieur de la Colombie-Britannique, les touristes qui avaient prévu de se rendre dans la province s'interrogent. Faut-il revoir ou repousser ses projets? Éléments de réponse.

Malgré les importants feux de forêt dont la Colombie-Britannique est le théâtre ces derniers jours, les professionnels du tourisme oscillent entre invitation ouverte et prudence.

Monica Dickinson, de l’office de tourisme de Kamloops, explique que le temps est revenu au beau fixe ce mardi, après plusieurs jours enfumés. « La majorité des routes sont ouvertes », rappelle-t-elle également.

Il n'en reste pas moins que l’épaisse fumée des feux se propage en fonction du vent, et peut être potentiellement incommodante pour ceux qui souffrent de problème respiratoire. « La réalité, c’est que la Colombie-Britannique est enfumée. Il faut s’organiser en fonction de ça », explique Sarah Peterson, de l’office de tourisme de Revelstoke.

« Je recommanderais de vérifier auprès de son lieu de villégiature que tout est en ordre », ajoute pour sa part Rhonda Sveahun, de l’agence de voyages Paull Travel d’Edmonton.

De son côté, le gouvernement de la Colombie-Britannique appelle à la vigilance, et offre quelques conseils aux touristes qui avaient planifié de s'y rendre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine