Retour

« Ciudad Juárez, pas un Club Med » - Denis Villeneuve

Le réalisateur Denis Villeneuve a répondu aux critiques formulées par le maire de la ville mexicaine de Ciudad Juárez, qui juge que le film Sicario dépeint une image négative de sa ville.

En entrevue à Gravel le matin, le Québécois, présentement à Londres pour préparer son prochain film, s'est d'abord réjoui de la paix relative qui s'est installée dans la ville située à la frontière du Mexique et des États-Unis.

« De savoir que Ciudad Juárez va mieux, c'est une bonne nouvelle pour tout le monde. Je ne peux pas être plus heureux pour la population. Et, le maire fait son travail. Il veut prendre soin de l'image de la ville. »

Pendant des années, les cartels de Juárez et de Sinaloa se sont disputés, dans les rues de Ciudad Juárez, les lucratives routes du commerce de la drogue vers les États-Unis. Les victimes se comptaient par centaines.

Si la violence a récemment diminué dans cette ville de l'État de Chihuahua, le réalisateur rappelle que la situation était tendue lors du tournage de Sicario. Ciudad Juárez était alors considérée comme la ville la plus dangereuse au monde.

Le Mexique, d'abord une victime du commerce de la drogue

Ciudad Juárez connaît depuis 2012 une renaissance économique et sociale, d'abord grâce à la trêve signée entre les cartels de Juárez et de Sinaloa, qui a mis fin à cette sale guerre.

Si les citoyens de la ville peuvent aujourd'hui dormir en paix, on ne peut en dire autant de certains de leurs compatriotes, cette guerre faisant maintenant rage dans d'autres zones du Mexique.

Le maire de Ciudad Juárez, Enrique Serrano, a incité dans les derniers jours ses concitoyens à ne pas traverser la frontière pour aller voir le film aux États-Unis. Il souhaite même empêcher sa sortie en décembre dans l'État mexicain de Chihuahua.

Cet appel au boycottage fera plus de bien que de mal au film, estime Denis Villeneuve.

« Quand on boycotte quelque chose, les gens ont encore plus envie de le voir. C'est ce qui est absurde. »

En salle aux États-Unis depuis le 18 septembre, Sicario y a engrangé plus de 25 millions de dollars de recettes, et près de 45 millions de dollars dans le monde.

Au Québec, le film de Denis Villeneuve a jusqu'ici récolté 784 000 $

Plus d'articles

Commentaires