Retour

Claude Jutra : le comédien Marc Béland s'excuse

Invité à l'émission Tout le monde en parle, le comédien Marc Béland a dit regretter les propos qu'il a tenus contre le biographe Yves Lever et la maison d'édition Boréal. Il refusait alors de croire que son ami Claude Jutra était un pédophile. 

Il a expliqué avoir réagi sous le coup de la colère aux allégations contre Claude Jutra, alors qu'aucun témoignage ne les corroborait. Il s'en veut particulièrement d'avoir affirmé que tant qu'il n'y a pas de dénonciation, il n'y a pas de crime.

« C'est une phrase maladroite que j'ai dite sous le coup de la colère », a-t-il dit.

Le biographe Yves Lever affirme que Claude Jutra « aimait surtout les garçons de 14 ou 15 ans et même plus jeunes ». M. Lever affirme avoir réalisé une trentaine d'entrevues pour documenter son livre et que cinq ou six personnes « très proches » de Claude Jutra ont corroboré des cas précis de pédophilie.

Après ces révélations, deux présumées victimes, dont le scénariste Bernard Dansereau, ont témoigné d'abus subis aux mains du cinéaste.

Propos du 15 février

Le 15 février dernier, Marc Béland - qui a bien connu Claude Jutra pour avoir vécu avec lui pendant deux ans à Montréal en 1978 - a refusé de lui coller l'étiquette de pédophile. « Je trouve ça proprement dégueulasse, ce qui a été écrit », avait-il dit en entrevue à l'émission 24/60.

Marc Béland affirmait haut et fort que Claude Jutra n'était pas un agresseur et que l'homme était d'une grande délicatesse. Il ne comprenait pas que la maison d'édition du Boréal publie la biographie écrite par Yves Lever.

« Claude avait des relations avec des jeunes garçons, oui. Des jeunes adolescents [...] C'était sa vie à lui, c'était la vie de Claude. Et ça ne regarde personne, jusqu'à tant qu'il y ait quelqu'un qui dénonce s'il a été abusé », a-t-il dit, hors de lui.

Revoyez l'entrevue qu'il a accordée à Anne-Marie Dussault plus tôt cette semaine.

Plus d'articles