EN DIRECT - La longue campagne présidentielle américaine, marquée par huit mois d'insultes et d'incivilités, est maintenant chose du passé. Les 200 millions d'électeurs américains - dont quelque 42 millions se sont déjà prononcés - doivent maintenant élire leur 45e président... ou la première présidente de l'histoire du pays.

Les Américains doivent choisir entre la démocrate Hillary Clinton, une femme de 69 ans qui a occupé d'importantes fonctions politiques à Washington au cours des 25 dernières années, et le républicain Donald Trump, un homme d'affaires de 70 ans, magnat de l'immobilier.

Les premiers bureaux de scrutin fermeront leurs portes à 19 h, notamment en Géorgie et en Virginie.

La Floride et la Pennsylvanie commenceront à annoncer leurs couleurs vers 20 h. Une victoire d'Hillary Clinton dans ces États lui assurerait pratiquement la présidence.

Donald Trump, de son côté, a besoin de gains en Floride, dans l'Ohio, en Caroline du Nord, en Arizona, puis au Michigan ou en Pennsylvanie.

Le vainqueur ne sera probablement annoncé que vers 23 h, quand la Californie et quatre autres États dévoileront l'issue du vote chez eux.

  

Deux personnalités mal aimées

Mariée à l'ancien président Bill Clinton (1993-2001), Hillary Clinton a occupé les fonctions de première dame avant d'être élue sénatrice de l'État de New York et de devenir secrétaire d'État du président Barack Obama.

Disciplinée, elle connaît ses dossiers sur le bout des doigts, mais sa personnalité soulève peu d'enthousiasme.

Elle a terminé sa campagne avec un concert du chanteur Bruce Springsteen à Philadelphie, berceau de la déclaration d'indépendance américaine, en compagnie de son mari, Bill Clinton, et du président sortant Barack Obama et de sa femme, Michelle.

« Je veux être la présidente de tous les Américains, démocrates, républicains, indépendants », a déclaré Mme Clinton, « si nous choisissons une Amérique généreuse, qui inclut tout le monde ».

La candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton a voté, un peu après 8 h, dans une école primaire près de son domicile de Chappaqua, dans l'État de New York.

« Tellement de gens comptent sur le résultat de cette élection, ce que ça signifie pour notre pays, et je ferai de mon mieux si j'ai la chance de gagner aujourd'hui », a-t-elle déclarant en sortant du bureau de vote.

Son rival républicain, le milliardaire Donald Trump, ancien animateur d'une émission de téléréalité, malgré ses propos sur les immigrants et les femmes notamment, a réussi à s'attirer la sympathie d'une classe moyenne blanche inquiète d'un monde en pleine mutation.

Le milliardaire a été répudié par une partie de l'establishment républicain au fil des scandales qui ont parsemé son parcours électoral.

« Mon contrat avec l'électeur américain commence par un plan pour mettre fin à la corruption du gouvernement et reprendre notre pays aux groupes de pression », a répété M. Trump dans ses derniers rassemblements.

Il a promis de rapatrier les emplois perdus aux profits de l'étranger, un thème récurrent de sa campagne.

M. Trump a voté à Manhattan, peu avant midi, dans l'État de New York.

Lors d'une entrevue accordée au réseau Fox tôt mardi matin, M. Trump a prédit qu'il « remportera plusieurs États », avant d'admettre qu'il est difficile de savoir « comment ça finira ultimement ».

« Je vois tellement d'espoirs et de rêves qui ne se sont jamais concrétisés, qui auraient pu se concrétiser, avec du leadership, avec du bon leadership, a-t-il lancé. Et les gens souffrent beaucoup. »

Comme il l'a fait durant la campagne, il a lancé la possibilité de ne pas accepter le résultat du scrutin, mettant en avant de possibles irrégularités en reprenant une fois encore le thème d'un scrutin truqué.

Donald Trump a également engagé des poursuites à propos d'un bureau de vote de Las Vegas, dans le Nevada, qui était resté ouvert tard la semaine dernière dans le cadre du vote anticipé pour arranger les nombreux électeurs qui attendaient de voter. Son recours a été rejeté.

Les sondages, de façon générale, donnent Hillary Clinton en avance sur Donald Trump de quelques points de pourcentage.

Les deux clans ont prévu de célébrer la victoire dans des rassemblements à New York.

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

Des élections aussi au Congrès

Le scrutin est également l'occasion d'élire 34 des 100 sièges du Sénat à Washington et les 435 sièges de la Chambre des représentants. Les démocrates souhaitent reprendre le contrôle du Sénat, qui est dominé, tout comme la Chambre des représentants, par les républicains.

Douze des 50 États éliront également un nouveau gouverneur et se prononceront dans des dizaines de référendums locaux portant sur des questions allant de la légalisation de la marijuana à la suppression de la peine de mort. Des milliers d'élections locales permettront également d'élire des juges, des procureurs, des maires et d'autres élus de proximité.

Plus d'articles