Retour

Clinton pense au Congrès, Trump prédit une surprise digne du Brexit

Hillary Clinton et Donald Trump ont donné le coup d'envoi, lundi, des deux dernières semaines de la campagne présidentielle américaine, alors que les sondages nationaux donnent la candidate démocrate gagnante.

Mme Clinton, qui fait campagne dans le New Hampshire, a semblé encore plus près d'une victoire le 8 novembre, caressant même l'espoir de reprendre le Sénat actuellement dominé par les républicains.

« Nous devons mettre fin aux dysfonctionnements qui paralysent Washington », a lancé Hillary Clinton, accompagnée de la sénatrice anti-Wall Street Elizabeth Warren, lors d'un passage au Saint Anselm College.

La sénatrice s'en est prise à Donald Trump et à ses commentaires désobligeants à l'égard de Mme Clinton, qu'il a traitée de « sale femme » (« nasty woman ») lors du troisième débat. « Les femmes en ont assez des hommes comme vous. Les sales femmes en ont vraiment assez », a-t-elle lâché.

De son côté, le milliardaire républicain a prédit lundi qu'il ferait mentir les sondages dans les urnes, avec une surprise digne du Brexit.

« Nous sommes en train de gagner, et pas seulement en Floride, nous allons tout gagner », a déclaré Donald Trump lors d'un arrêt à Saint Augustine, en Floride.

Il a aussi invité ses partisans à se mobiliser non seulement pour lui, mais aussi pour les candidats républicains au Congrès, malgré ses désaccords manifestes avec la direction du parti.

Le candidat républicain recueille 39 % des intentions de vote contre 45 % pour son adversaire démocrate dans les sondages nationaux.

Par ailleurs, M. Trump s'en est pris encore une fois à « la collusion » des maisons de sondage, des médias et du camp démocrate, dénonçant un « système truqué ».

Élection par anticipation

Les électeurs de Chicago, Washington, Charlotte, Miami, Las Vegas et de nombreuses autres villes aux États-Unis peuvent en tout cas déjà se rendre dans des bureaux de vote et glisser leur bulletin dans l'urne, une option de plus en plus offerte à chaque élection. Ces bulletins ne seront dépouillés que le mardi 8 novembre, jour officiel du scrutin.

Pas moins de 37 des 50 États américains proposeront le vote anticipé en personne d'ici au jour J, et tous offrent le vote par courrier, selon des règles variables.

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

Plus d'articles