Retour

Coca-Cola poursuivi pour avoir minimisé les effets néfastes du sucre

Aux États-Unis, Coca-Cola et l'Association des fabricants de boissons non alcoolisées sont poursuivies par un groupe sans but lucratif pour avoir présumément minimisé les risques associés à la consommation de sucre, et ce, dans le but de mousser leurs ventes.

L'organisation Praxis Project a intenté mercredi cette poursuite, en Californie, contre le géant des boissons gazeuses et l'association qui représente l'industrie des boissons gazeuses aux États-Unis, soit l'American Beverages Association (ABA).

Praxis Project accuse Coca-Cola et l'ABA de diffuser de la publicité trompeuse, en ce sens que cette dernière ne révèle pas le lien scientifique existant entre les maladies cardiovasculaires, l'obésité, le diabète et la consommation de boissons sucrées.

La notion que les produits Coke puissent faire partie d'une alimentation saine est imprégnée dans l'esprit de millions, voire de milliards de personnes et se doit d'être rectifiée.

Maia Kats, avocate qui a aidé Praxis Project dans ses démarches en justice

Praxis Project accuse Coca-Cola et l'ABA de recourir à des euphémismes tels qu' « équilibré » et « apport de calories/dépense de calories » dans ses réclames. L'organisation accuse aussi Coca-Cola de laisser croire au public que le manque d'exercice physique est la cause véritable de l'obésité.

Poursuivant l'objectif de faire cesser la publicité dite trompeuse, la poursuite vise aussi à ce que plus de mises en garde accompagnent la vente de boissons sucrées.

Une poursuite « sans fondement », selon Coca-Cola

Le porte-parole de Coca-Cola, Kent Landers, a déclaré que la poursuite était sans fondement, tant aux plans légal que factuel.

Nous avons commencé une démarche pour devenir un partenaire plus crédible et aidant vis-à-vis de nos clients, afin d'aider ces derniers à gérer leur consommation de sucre.

Kent Landers, porte-parole de Coca-Cola

L'ABA estime aussi que la poursuite est « non fondée ». L'association dit collaborer avec des groupes promouvant la santé afin de réduire la consommation de sucre des consommateurs.

Des boissons très sucrées

Dans le libellé de la poursuite, il est cité :

  • qu'une bouteille de Coke de 473 ml (16 onces) contient 12 cuillerées à thé (60 ml) de sucre;
  • qu'une bouteille de boisson de 443 ml (15,2 onces) au jus de canneberges et raisins Minute Maid contient 13 cuillerées à thé (65 ml) de sucre;
  • qu'une bouteille de 591 ml (20 onces) de VitaminWater contient 8 cuillerées à thé (40 ml) de sucre.

À titre comparatif, l'Association américaine de prévention des maladies cardiaques recommande aux hommes pas plus de neuf cuillerées à thé de sucre par jour, et pas plus de six pour les femmes.

Pepsi aussi...

Deux organismes, l'un basé à Boston et l'autre à Washington, ont aidé Praxis Project dans ses démarches en justice contre Coca-Cola.

En octobre, l'un de ces groupes, l'Institut consultatif de santé publique (CSPI), a entamé une poursuite contre PepsiCo au sujet de ses boissons aux fruits, sans toutefois viser les boissons gazeuses. CSPI affirme que PepsiCo « n'allègue pas avoir des prétentions scientifiques » et ne minimise pas les effets néfastes du sucre de la même manière que Coca-Cola.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine