Retour

Cocaïne en Australie : comparution de la Granbyenne Mélina Roberge

Mélina Roberge et Isabelle Lagacé, deux jeunes Québécoises arrêtées en août avec de la cocaïne et rendues célèbres par leurs clichés sur Instagram, seront de retour devant un tribunal australien le 7 décembre et resteront en prison jusqu'à cette date.

Un article de Bahador Zabihiyan

Les jeunes femmes avaient été arrêtées par les autorités australiennes alors qu'elles effectuaient une croisière de rêve à bord du luxueux paquebot MS Sea Princess. La croisière a viré au cauchemar lorsque les policiers australiens ont saisi 35 kilogrammes de cocaïne dans la cabine qu'elles partageaient.

Un sexagénaire, André Tamine, a aussi été arrêté sur le même bateau, avec, dans ses valises, 60 kilogrammes de cocaïne, selon les autorités australiennes.

Selon les informations transmises par le ministère de la Justice de la Nouvelle-Galles-du-Sud, Mélina Roberge, Isabelle Lagacé et André Tamine devaient comparaître mardi à Sydney. On ne sait pas s'ils ont enregistré leur plaidoyer, comme il était prévu. En fait, seule Isabelle Lagacé a brièvement parlé devant le juge via vidéo.

Le trio demeurera en détention jusqu'à sa comparution, reportée au 7 décembre. Isabelle et Mélina ont deux nouveaux avocats, différents de ceux qui les ont représentées peu de temps après leur arrestation.

Le 16 décembre, le tribunal australien devra décider s'il y a assez de preuves pour débuter un procès.

Les trois accusés ont chacun un avocat différent.

Devenues célèbres sur Instagram

Dans leur malheur, Mélina Roberge et Isabelle Lagacé ont connu une célébrité planétaire grâce à des photos qu'elles avaient mises en ligne sur Instagram tout au long de leur voyage, qui avait l'air d'un tour du monde.

Plage aux Bermudes, tour en véhicule tout-terrain au Pérou, pause-café en Irlande... Rien ne laissait présager qu'elles auraient pu faire partie d'un groupe criminel international, comme le présumait la police australienne dans le communiqué de presse publié après leur arrestation.

Les deux suspectes n'ont plus de profil sur Facebook, mais le compte Instagram de Mélina existe toujours. Des milliers de personnes ont commenté ses photos depuis son arrestation.

Mélina Roberge, Isabelle Lagacé et André Tamine font face à des accusations d'importation de cocaïne.

À Montréal, des personnes ayant côtoyé les deux jeunes femmes étaient surprises de l'arrestation.

Le duo aimait la mode et fréquentait régulièrement les clubs branchés du Vieux-Port de Montréal, selon un ancien employeur de Mélina Roberge et un ancien collègue d'Isabelle Lagacé.

Si les deux jeunes femmes sont amies, la nature de leur relation avec André Tamine est pour l'instant inconnue.

Le prix de la cocaïne est très élevé en Australie en raison de la situation géographique de ce pays. Il est impossible de savoir d'où venait la drogue saisie, pas plus que sa destination finale. Impossible aussi de savoir pour l'instant si le groupe criminel d'envergure internationale auquel les policiers australiens faisaient référence est situé au Canada.

Les trois Québécois encourent la prison à vie. L'Agence des services frontaliers du Canada, qui avait collaboré avec la police australienne avant les trois arrestations, n'a pas eu de contact depuis avec celle-ci, selon un porte-parole.

Plus d'articles