Retour

Coderre lance sa campagne en vantant son bilan

Pas moins de 600 personnes se sont réunies vendredi soir au Centre Pierre-Charbonneau, dans l'est de Montréal, pour assister au lancement officiel de la campagne de l'Équipe Denis Coderre pour Montréal. Le maire sortant en a profité pour rappeler ses réalisations des quatre dernières années, sans pour autant faire de promesses concrètes pour les quatre suivantes.

Un texte de Jérôme Labbé

Parmi les accomplissements dont il est le plus fier, Denis Coderre a évoqué l’obtention du statut de métropole, officiellement acquis jeudi, le projet de Réseau électrique métropolitain (REM) ainsi que l’adoption d’un nouveau drapeau faisant mention de la présence historique des Autochtones à Montréal.

Le maire sortant s'est toutefois bien gardé de promettre quoi que ce soit, vendredi soir. Sa première annonce de campagne aura lieu samedi matin dans le quartier Villeray.

« La ligne bleue, ça va se faire », a-t-il néanmoins répété à plusieurs reprises, en parlant du prolongement de la ligne de métro vers l'est.

Sa principale adversaire à la mairie, la chef de Projet Montréal Valérie Plante, qui a lancé sa propre campagne lundi au Lion d’or, souhaite quant à elle une « ligne rose » qui relierait le centre-ville et Montréal-Nord, le fief de M. Coderre à l’époque où il représentait la circonscription de Bourassa à la Chambre des Communes.

M. Coderre, qui a été le premier à déposer sa déclaration de candidature vendredi matin à l'hôtel de ville, assure que la campagne sera intéressante.

« Je n'ai pas de problème avec la critique et je vais vous dire pourquoi : ça veut dire que Montréal va mieux. Si on nous critique, c’est parce que Montréal est redevenue pertinente », estime-t-il.

La soirée était animée par Cathy Wong, candidate dans le district de Peter-McGill, ainsi que par le maire sortant de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Russell Copeman.

Élu avec Coalition Montréal, M. Copeman a rejoint l’Équipe Coderre cette dernière année. Richard Bergeron, Réal Ménard, Elsie Lefebvre et Érika Duchesne, qui ont tous quitté l’opposition en cours de mandat, sont aussi montés sur scène avant le discours de M. Coderre pour réchauffer la salle.

Aux quelque 600 personnes s'étant déplacées pour le voir, il a eu ces quelques mots : « Nous avons besoin de votre enthousiasme, de votre dévouement. Il n'y a rien d'acquis. Chaque vote compte. [...] Juste une chose, par exemple... Moi, je vous promets que nous ne ferons pas de campagne négative. Pas de campagne de salissage. »

Plus tôt dans la journée, l'Équipe Coderre s'était vue obligée de retirer ses pancartes électorales dans le Vieux-Montréal, un site patrimonial où les partis politiques n'ont pas le droit d'afficher leurs couleurs en campagne – une infraction soulignée par Valérie Plante lors d'une mêlée de presse à la place Vauquelin, à quelques mètres de celle convoquée par le maire sortant.

Denis Coderre a par ailleurs annoncé vendredi soir avoir recruté Jean David Prophète comme candidat dans le district du Mile-End. M. Prophète devait pourtant se présenter pour Projet Montréal comme conseiller dans le district de Pointe-aux-Prairies, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Cette prise complète son équipe de 103 candidats, a assuré le maire sortant, vendredi soir. Outre son parti, seul Projet Montréal présentera des candidats dans tous les districts de la municipalité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine