Retour

Colombie-Britannique : moins de feux, mais plus d'habitants en pâtissent

La situation des feux de forêt en Colombie-Britannique semble plus sévère qu'à l'accoutumée, en raison de l'impact sur les personnes évacuées, selon les autorités de la province. Celles-ci ont pourtant constaté une légère baisse du nombre d'incendies depuis le 1er avril : 688 feux ont été dénombrés contre 702 en moyenne à la même époque sur les 10 dernières années.

Au cours des derniers jours, le nombre de nouveaux feux a diminué, mais les prévisions météorologiques s'avèrent instables pour la Colombie-Britannique, où les pompiers luttent encore contre 150 feux de forêt actifs.

Douze incendies se sont déclenchés mercredi, dont huit d’entre eux causés par la foudre dans le sud de la province. Malgré les interdictions de feux de camps et les avertissements, certains feux continuent d’être causés par l’homme.

Les autorités s’attendent à recevoir quelques millimètres de pluie jeudi qui doivent permettre aux équipes de pompiers de lancer des nouvelles opérations avant un retour aux conditions très sèches dès vendredi matin.

Près de 80 demeures détruites

Le nombre de maisons détruites par les feux de forêt en Colombie-Britannique est d'au moins 79, selon les chiffres donnés par les autorités de l'intérieur de la province jeudi matin.

Al Richmond, directeur du district régional de Cariboo, dit que son équipe a compté jusqu’à 41 maisons perdues dans la région et que ce chiffre risque de grimper parce que les incendies continuent de rendre plusieurs propriétés inaccessibles.

Dans la région de l’Okanagan, huit maisons ont été perdues en fin de semaine dernière après qu’un feu eut forcé l’évacuation de Lake Country. Parmi les habitations détruites figurent aussi plus de 30 caravanes, décimées par les flammes qui ont ravagé Boston Flats, près de Cache Creek.

Les autorités de la province continuent de lutter contre 140 feux actifs, dont 15 qui menacent directement des communautés. Robert Turner, vice-ministre des Services d’urgence de la Colombie-Britannique, affirme que le nombre d’évacués s’élève à plus de 45 000 personnes. Selon lui, le chiffre a baissé légèrement grâce au retour des habitants de Cache Creek dans leur communauté.

Suivez nos journalistes en direct (ici si vous êtes sur un appareil mobile) :

Un feu qui s'est déclaré à l'ouest de Penticton, en Colombie-Britannique, jeudi matin, semble maintenant maîtrisé, selon les Services d'urgence du district Okanagan-Similkameen. Le feu a déclenché des évacuations dans le secteur de West Bench.

L’état d’urgence est prolongé

Mercredi, le premier ministre, John Horgan, a décrété l’état d’urgence dans la province pendant deux semaines de plus que prévu, soit jusqu’au 4 août. Il a aussi déclaré que les familles évacuées auront droit à un montant supplémentaire de 600 $ pour chaque quinzaine de jours d’évacuation.

Le premier ministre a confirmé que l’aide financière supplémentaire respectera le budget de 100 millions de dollars annoncé par la province pour les secours aux évacués. Du côté de la lutte contre les feux, le coût dépasse déjà largement le budget de 63 millions pour atteindre 105,3 millions, d’après la dernière mise à jour du Service de lutte contre les incendies de forêt de la province.

Il y aura également un comité spécial mis en place pour gérer la situation des feux qui sera coprésidé par Doug Donaldson, le ministre des Forêts, et Mike Farnworth, le ministre de la Sécurité publique. Les deux ministres se rendront sur le terrain cette semaine pour parler aux évacués, au personnel de soutien et aux pompiers.

Carte des feux en activité en Colombie-Britannique

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine