À quelle vedette ressemblez-vous le plus? Quel superhéros êtes-vous? Si vous êtes de ceux qui participent parfois à ce genre de jeu-questionnaire sur Facebook, sachez que vous autorisez ainsi Facebook et des tiers à accéder à vos données personnelles. Voici comment vous protéger.

Un texte de Catherine Allard

Le plus récent scandale impliquant Facebook montre encore une fois l’ampleur du défi que représente la protection de la vie privée sur le réseau social. La firme Cambridge Analytica a accédé aux données personnelles de dizaines de millions d’utilisateurs, à des fins politiques. Et elle y est arrivée grâce à un simple questionnaire de personnalité en ligne.

Attention, il ne s’agit pas ici d’une faille de sécurité. Les utilisateurs ont, souvent à leur insu, donné leur autorisation pour que Facebook partage leurs données personnelles. Voici comment éviter de faire la même erreur.

Environ un Canadien sur 50 aurait vu ses données personnelles récupérées par la firme Cambridge Analytica. Les personnes touchées n'ont pas encore été prévenues, et elles ne le seront peut-être jamais. Nous savons que 87 millions de personnes sont touchées sur la planète, dont peu plus de 622 000 Canadiens.

Sans vous en rendre compte, vous partagez de l’information personnelle lorsque vous participez à des questionnaires, téléchargez une photo pour voir de quoi vous auriez l’air si vous étiez une femme et jouez à des jeux en ligne. Ces activités sont souvent offertes par des applications tierces. Non seulement vous leur fournissez de l’information lorsque vous entrez votre code postal pour participer à un concours ou répondez aux questions d'un test de personnalité, mais vous permettez aussi à ces logiciels de se brancher à votre compte Facebook. Le réseau social ne fonctionne donc plus en vase clos, et le partage de données est alors plus facile. Pour ne pas avoir de problèmes, vous pouvez éviter de cliquer sur ce genre de publication. Vous pouvez également vous rendre dans la section « paramètres » de votre compte et interdire complètement la présence de ces applications. Voici comment faire.

Pas nécessairement. Dans le cas de Cambridge Analytica, l’application a eu accès aux informations personnelles des utilisateurs qui ont répondu au questionnaire, ainsi qu’à celles de leurs amis et des amis de leurs amis. Donc, si une de vos connaissances a rempli le questionnaire, votre nom, vos emplacements géographiques ou vos centres d'intérêt pourraient se retrouver dans la banque de données de Cambridge Analytica. Pour vous protéger, vous pouvez choisir de ne pas rendre publique votre « liste d’amis », dans les paramètres de confidentialité.

Il peut être angoissant, ou du moins impressionnant, de voir tout ce que Facebook sait sur vous. Facebook connaît probablement votre âge, où vous habitez et où vous travaillez, qui sont vos amis et leur numéro de téléphone, quelles sont vos allégeances politiques et quel bikini vous prévoyez acheter pour vos prochaines vacances dans le Sud. Pour en avoir le coeur net, vous pouvez télécharger votre historique qui vous montrera tout ce que Facebook sait sur vous. Voici comment faire.

Il n’est pas possible d’effacer vos données personnelles sur Facebook, sans effacer votre compte. Vous pouvez cependant « cacher » une bonne partie de vos données en allant explorer la section « paramètres » de votre compte. Par exemple, vous pouvez maintenant choisir de « limiter l’audience de vos anciennes publications », même pour vos amis. Cela permet de limiter le partage de vos anciennes données. Cette opération ne permettra cependant pas d’effacer les informations que des tiers pourraient déjà détenir sur vous. Une fois que vous aurez rempli ces étapes, vous pouvez vous déconnecter de Facebook et aller voir votre profil sans être connecté pour voir ce qui est public. Une deuxième ronde de nettoyage pourrait s’imposer par la suite! Vous pouvez également choisir de complètement désactiver votre compte. Facebook gardera les données, mais ne pourra plus les partager avec des tiers.

La façon la plus efficace pour qu’on ne s’empare pas de vos données personnelles est tout simplement de ne pas avoir de compte Facebook. Si vous voulez rester connecté, vous pouvez limiter la collecte d’information en n’utilisant pas l’application Facebook sur votre téléphone intelligent. Les applications Instagram et WhatsApp, qui appartiennent aussi à Facebook, peuvent également être utilisées pour récolter des renseignements à votre sujet.

Peu importe les précautions, allez régulièrement faire un tour dans vos paramètres de confidentialité. Et pensez-y toujours à deux fois avant de cliquer!

Plus d'articles