Retour

Comment mieux combattre le cancer chez les Autochtones

Des experts en santé réunis à Calgary tentent de trouver des solutions aux lacunes concernant les soins contre le cancer fournis aux communautés autochtones en Alberta et à travers le pays.

« Nous savons qu’il y a des lacunes dans la façon dont les soins contre le cancer sont fournis », admet Pam Tobin, qui est directrice du Plan d’action de lutte contre le cancer chez les Premières Nations, les Inuits et les Métis pour le Partenariat canadien contre le cancer.

Son groupe travaille de près avec les communautés autochtones depuis trois ans pour les sensibiliser aux besoins de dépistage du cancer et pour développer des services adaptés à leurs cultures.

« C’est bien connu qu'il y a un fardeau beaucoup plus important de maladies chez nos populations autochtones du Canada », souligne Pam Tobin.

Les défis auxquels font face ces populations sont fréquemment liés à l’éloignement, à l’accès limité aux soins et au manque de sensibilisation sur le dépistage et la détection rapide. « Souvent, si vous n'avez pas accès aux soins, cela ne se termine pas bien », soulève Mme Tobin.

Son groupe travaille avec ces communautés depuis quelques années pour identifier les défis spécifiques à chaque région pour voir comment il peut combler les lacunes avec l’aide de partenaires locaux. Les plans développés le sont sur mesure pour chaque communauté.

La docteure Ageline Letendre est responsable scientifique au fonds de prévention du cancer de l’Alberta. Elle travaille avec trois communautés autochtones de l’Alberta dans le cadre d’un projet pilote.

[Le but du projet pilote] c'est apprendre à travailler avec les communautés autochtones en fournissant le soutien, les ressources et l’expertise pour leur permettre de développer, de mettre en oeuvre et d'évaluer leurs propres plans de prévention et de dépistage du cancer. Donc, nous fournissons le soutien, ils font le travail.

Ageline Letendre, docteure

Le forum, qui se déroule à Calgary, permet aux responsables des programmes dans toutes les régions du Canada de partager leurs succès et d'analyser ce qui peut être amélioré à l’avenir.

Plus d'articles

Commentaires