Retour

Compressions dans les CPE : familles et employés interpellent Québec

Des dizaines de parents, d'enfants et d'employés des Centres de la petite enfance (CPE) ont marché dans les rues de Montréal, samedi, pour protester contre les compressions dans les CPE, et réclamer un réinvestissement dans le réseau.

Les gens, dont certains étaient munis de casseroles, se sont réunis au parc Jarry, dans le quartier Villeray, en matinée, avant de battre le pavé. Les manifestants voulaient faire pression sur le gouvernement Couillard pour qu'il accepte de revoir sa position sur le financement des CPE.

Les participants rencontrés sur place ont raconté être pris à la gorge à la suite des compressions budgétaires dans les CPE. Ils déplorent le manque de ressources.
Le directeur général du CPE Les gardelunes, Simon Piotte, rappelle que les coupes dans les services de la petite enfance ne datent pas d'hier. 

L'Association québécoise des centres de la petite enfance a récemment accepté sans gaieté de coeur l'offre de Québec de verser 60 millions de dollars aux CPE et aux garderies subventionnées, en 2016-2017, pour les aider à avaler une coupe budgétaire de 120 millions de dollars. Cette entente est intervenue après des mois de négociations difficiles au sujet de nouvelles règles budgétaires.

Les parents et les employés des CPE s'inquiètent de l'impact des compressions sur la qualité des services dans les CPE pour les années qui vont suivre. Ils espèrent que le mouvement citoyen va prendre de l'ampleur et que leurs préoccupations trouveront écho auprès gouvernement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine