Retour

Conduite avec les facultés affaiblies : la Saskatchewan dernière de la classe, le Québec et l’Ontario bons élèves

La Saskatchewan conserve son titre de province ayant le plus haut taux de conduite avec les facultés affaiblies en 2015, tandis que le Québec et l'Ontario affichent les taux les plus bas des provinces, selon des données de Statistique Canada.

La Saskatchewan enregistre un taux de 575 affaires de conduite avec les facultés affaiblies par 100 000 habitants, en incluant l’alcool et la drogue. C’est près de deux fois plus que l’Alberta, la deuxième province avec le plus haut taux à 314 infractions pour 100 000 habitants, indiquent les données de l’agence fédérale.

Le taux de conduite avec les facultés affaiblies étaient toutefois supérieurs à celui de la Saskatchewan dans deux des trois territoires : le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest.

L’Ontario et le Québec sont les deux seules provinces qui font mieux que la moyenne nationale dans l’ensemble des affaires de conduite avec les facultés affaiblies. Elles s’inscrivent également en championnes pour les plus bas taux de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue, note Statistique Canada.

La piètre performance de la Saskatchewan n’est pas surprenante selon MADD

L'organisme Les mères contre l'alcool au volant n'est pas surpris par les résultats en Saskatchewan. Même si la Loi sur la sécurité routière sera renforcée dès le 1er janvier 2017 dans la province, l'organisme veut que le gouvernement s'inspire davantage du modèle britanno-colombien.

Ce modèle mise davantage sur des sanctions administratives plutôt que sur des sanctions liées au Code criminel, souligne le président-directeur général de l’organisme Andrew Murie.

Un changement de culture est nécessaire en Saskatchewan pour réduire ce bilan, croit pour sa part le sergent de la police de Saskatoon Patrick Barbar.

Il a tout de même observé que la population, dont des tenanciers de bars et des restaurants, communiquent de plus en plus avec la police pour signaler des cas de personnes conduisant en état d'ébriété.

Trois villes britanno-colombiennes dans le palmarès

Trois villes sur dix qui affichent le plus haut taux d’affaires de conduite avec les facultés affaiblies sont en Colombie-Britannique, soit Kelowna, Victoria et Abbotsford-Mission. Six des dix positions sont occupées par des villes de l’Ouest. C’est toutefois St-John’s, à Terre-Neuve, qui remporte la palme.

Les régions métropolitaines de recensement ont cependant un taux moins élevé de conduite avec les facultés affaiblies que dans les régions à l'extérieur, souligne l’agence fédérale. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance, notamment la présence de transport en commun, et des distances plus courtes à parcourir, selon Statistique Canada.

L’alcool en baisse, la drogue en hausse

Statistique Canada souligne que le nombre d’infractions de conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool observe une tendance à la baisse depuis 1986.

La conduite avec les facultés affaiblies par la drogue connaît au contraire une hausse depuis 2009, année où les données sur le type de substance ont commencé à être recueillies.

Statistique Canada observe que les provinces de l’Atlantique sont celles où l'on voit le plus haut taux d’infractions impliquant des drogues au pays, avec Terre-Neuve-et-Labrador affichant le plus haut taux, suivie de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine