Retour

Confrontations en vue dans plusieurs villes canadiennes sur le thème de l'immigration

Des manifestations de la droite identitaire et des antifascistes auront lieu samedi un peu partout au Canada, dont une au poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle où sont passés de nombreux demandeurs d'asile.

Une organisation associée à l’extrême droite, Storm Alliance, a lancé un appel à manifester le 30 septembre sur sa page Facebook.

Mardi, sur la même page, le groupe annonçait qu'il réservait seulement un autobus scolaire, au lieu de deux, pour transporter ses membres à la frontière, « faute de personnes ». Le second véhicule « n’est rempli qu’à moitié », lit-on encore dans le message.

Storm Alliance, qui se défend d’être raciste ou xénophobe, veut dénoncer « les politiques de Justin Trudeau » et « la façon de gérer nos frontières ».

« Les Québécois parlent plus qu'ils n'agissent », déplore-t-il.

L’organisme Solidarité sans frontières et le site Montréal antifasciste info ont rapidement mis en branle une contre-manifestation.

Solidarité sans frontières s'engage à fournir transport, nourriture et activités aux participants.

Manifestations ailleurs au pays

Ottawa, Peterborough, Edmonton, Regina et Vancouver risquent aussi d'être le théâtre de confrontations entre des groupes de la droite identitaire et des antifascistes, le 30 septembre.

D’autres postes frontaliers, comme celui de Niagara Falls, de Windsor, d’Emerson au Manitoba ainsi que Saint-Stephen au Nouveau-Brunswick, sont également des lieux de rassemblement visés par des groupes anti-immigration.

En tout, quelques dizaines de personnes ont répondu jeudi aux invitations Facebook de Storm Alliance et de la Coalition canadienne des citoyens inquiets, un organisme qui veut préserver la culture et la sécurité des Canadiens.

Pour sa part, La Meute ne participera pas aux manifestations « pour des raisons de sécurité », a indiqué son porte-parole Éric Proulx la semaine dernière.

« Les membres de La Meute sont libres d'y aller à titre personnel, mais sans les couleurs de La Meute afin de ne pas faire ombrage à nos amis les Storm », a-t-il écrit sur la page Facebook du regroupement.

L’affluence en baise à Saint-Bernard-de-Lacolle

Jeudi, le gouvernement fédéral a fait savoir que l’affluence des demandeurs d’asile à Saint-Bernard-de-Lacolle a diminué de façon importante en septembre.

Alors qu’il y avait en moyenne 100 arrivées par jour en juillet et 190 en août, ce nombre a fondu de deux tiers pour le mois de septembre, qui a enregistré une moyenne d'environ 60 arrivées par jour.

Même si la tendance est à la baisse, les autorités canadiennes n’écartent pas d’éventuels changements.

« Il va falloir qu'on continue à être vigilant parce qu'il y a plusieurs facteurs. On a parlé des populations qui sont avec un statut temporaire de protection aux États-Unis, ça pourrait changer et il y a beaucoup de personnes qui vont être affectées par ça », a expliqué le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.

Des unités d'hébergement chauffées, qui peuvent abriter 200 personnes, doivent être installées au cours de l'automne. Elles remplaceront le campement temporaire installé au cours de l'été et qui a été démantelé cette semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine