Retour

Contributions illégales : Legault incite le PLQ et le PQ à suivre son exemple

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a exhorté mercredi les péquistes et les libéraux à suivre son exemple, en remboursant les réclamations jugées non conformes à la loi par le directeur général des élections (DGEQ).

Le Parti libéral du Québec (PLQ), le Parti québécois (PQ) et la CAQ ont reçu en juillet des préavis de réclamations du DGEQ portant sur des contributions illégales qu'ils auraient récoltées.

François Legault affirme avoir remboursé les 35 000 $ réclamés par le DGEQ, une somme couvrant la période de 2006 à 2011, héritée de l'Action démocratique du Québec. La CAQ a été créée en 2012.

Toutefois, selon le chef de la CAQ, le PQ et le PLQ tardent à faire de même.

« M. Couillard a dit à plusieurs reprises que, dès qu'il y aurait une demande du DGEQ, il rembourserait la somme. Or, on apprend qu'il y a plusieurs semaines, il y a eu une demande de remboursement de 500 000 $ », a souligné M. Legault en point de presse, à la sortie de son caucus.

De son côté, le PQ aurait reçu un avis du directeur général des élections qui réclamerait moins de 250 000 $ sur une période allant de 2006 à 2011.

« Ce n'est pas vrai que le PQ va faire la prochaine campagne électorale avec de l'argent sale », a laissé tomber le chef de la CAQ.

La démarche du DGEQ fait suite à l'adoption, en juin dernier, du projet de loi 101 qui fait en sorte que l'institution peut désormais réclamer des remboursements pour contributions illégales aux partis politiques sans égard à la date du versement.

Le stratagème illégal le plus souvent exploité ces dernières années, et mis au jour par la commission Charbonneau, a consisté en l'utilisation de prête-noms par des firmes faisant affaire avec le gouvernement.

Plus d'articles

Commentaires