Retour

Couillard tend la main aux États de la Nouvelle-Angleterre pour élargir le marché du carbone

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, compte profiter de la 39e conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada pour convaincre ses homologues d'adhérer au marché du carbone, dont font déjà partie le Québec, l'Ontario et la Californie.

Depuis son arrivée à Saint-Jean, dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador, M. Couillard multiplie les tête-à-tête. « Ce qu'on dit aux Américains, c'est : "Vous êtes intéressés à élargir vos marchés de carbone?" [...] Nous avons [...] un marché de carbone qui s'élargit à d'autres secteurs de l'économie et qui fonctionne bien, plaide-t-il. Ce n'est pas seulement une théorie : le marché fonctionne, les enchères l'ont montré. »

Il existe déjà un marché du carbone en Nouvelle-Angleterre, mais celui-ci se limite aux compagnies qui produisent de l'électricité. Le premier ministre Couillard croit que les États américains devraient en faire plus, car il s'agit selon lui d'un moyen efficace pour lutter contre les changements climatiques.

Au cours de la conférence, qui s'ouvre lundi, M. Couillard envisage en outre de conclure diverses ententes administratives. Il a notamment nommé l'ancien ambassadeur Raymond Chrétien à titre d'interlocuteur dans le dossier du prédédouanement ferroviaire et pense que ces discussions pourraient ouvrir la voie au rétablissement du Montrealer, un service ferroviaire qui, jusqu'en 1995, reliait Montréal et la capitale américaine en passant par le Vermont.

Ce projet a été rendu possible grâce à la signature d'un protocole d'entente entre le Canada et les États-Unis, il y a quelques mois, afin de permettre aux passagers de passer à la douane avant d'arriver à destination - un accord qui a ouvert la porte à la signature d'ententes spécifiques entre les provinces canadiennes et les États américains.

La réunion de lundi comprendra comme chaque année les gouverneurs des six États de la Nouvelle-Angleterre, soit le Connecticut, le Maine, le Massachusetts, le New Hampshire, le Rhode Island et le Vermont, ainsi que les premiers ministres du Québec et des quatre provinces atlantiques : la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Les 10 poisons les plus puissants





Rabais de la semaine