Retour

Coup d'envoi de la Semaine québécoise des marchés publics

Le lancement de la 7e Semaine québécoise des marchés publics a leu lieu vendredi. Les quelque 70 marchés qui participent à l'événement partout dans la province promettent encore cette année de tout mettre en œuvre pour faire connaître les produits du terroir.

Isabelle Brodeur, coordonnatrice générale à l'Association des marchés publics du Québec (AMPQ) et coordonnatrice du marché public de Sainte-Foy, invite ceux et celles qui sont habitués de fréquenter les marchés publics à initier quelqu'un de leur entourage aux produits du terroir.

« Tous ceux qui fréquentent les marchés publics, faites un effort, amenez quelqu'un de votre famille [...] faite visiter un marché à quelqu'un qui n'est pas habitué d'y aller », dit-elle.

Selon Mme Brodeur, les Québécois sont de plus en plus curieux de savoir d'où viennent les produits qu'ils consomment.

De plus, souligne la présidente de l'Association des marchés publics du Québec, les produits sont de plus en plus de qualité. « C'est vraiment enthousiasmant d'être dans un marché public et pour les clients et pour les producteurs », se réjouit Diane Séguin.

Conscientisation des consommateurs

Plusieurs craignent que l'avenir de la culture maraîchère et fruitière au Québec soit menacé, surtout avec l'arrivée de l'entente de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne.

Selon Alain Samson, président de la Coop du Marché public de Sainte-Foy, l'avenir des fermes maraîchères au Québec passe en grande partie par les marchés publics. « Chaque jour au Québec, une très grosse ferme disparaît, donc l'avenir des fermes au Québec passe beaucoup par les marchés publics », affirme-t-il.

Pour sa part, le maraîcher Jean-François Marcoux demeure convaincu que le marché public demeure l'endroit idéal pour conscientiser le consommateur à la saisonnalité des fruits et légumes.

« On est habitués d'avoir des fraises, des framboises et des bleuets à l'année maintenant, mais il y a une saison pour ça, puis quand on vient dans les marchés, on prend conscience de ce fait-là », soutient-il.

Au total, le Québec compte aujourd'hui 104 marchés publics. Pour trouver lesquels de votre région participent à l'événement, cliquez ici.

L'AMPQ, qui fête ses 10 ans cette année, a été créée dans le but d'aider les marchés publics à démarrer et à se développer.

La 7e Semaine québécoise des marchés se termine le 23 août.

Plus d'articles

Commentaires