Retour

Coup d’envoi du Stampede de Calgary

Des milliers de personnes ont afflué vers le centre-ville de Calgary dès les petites heures du matin, vendredi, pour assister au traditionnel défilé qui a ouvert le 106e Stampede.

« Je suis là depuis 6h du matin », explique Lisa Jonas qui a réussi à obtenir des places de premier choix pour faire découvrir l’événement à son fils de 3 ans. « C’est son premier Stampede, je voulais être sûr qu’on soit bien placé, car je sais comment Calgary devient bondé », ajoute cette habituée du Stampede.

Le coeur à la fête

Menés par la fanfare du Stampede de Calgary, plus de 700 cavaliers ont déambulé sur la 9e et la 6e avenue au centre-ville. Des chars allégoriques, tous plus colorés les uns que les autres, des groupes de musiques, des tracteurs, des calèches… Et même des voleurs de train leur ont emboîté le pas sur le parcours de 4,5 km du défilé.

« C’est super, il y a plein de monde! », s’exclame une cow-girl qui est en train de défiler. « Tout le monde s’amuse, les enfants adorent les bisons », ajoute-t-elle en pointant la fausse tête de bison qu’elle brandit dans les airs.

Les petits comme les grands, tous étaient dans l'esprit de la fête. Beaucoup arboraient le fameux chapeau de cowboy et la chemise carreautée pour admirer le défilé. Certains se sont même lancés dans une chorégraphie de danse en ligne dans les rues.

« Quand c’est le temps du Stampede, toute la ville change, j’ai l’impression qu’il y a comme une chimie qui s’installe ici », partage une festivalière.

Plusieurs politiciens, dont le maire de Calgary, Naheed Nenshi, et la première ministre Rachel Notley ont pris part au défilé.

Le ministre de la Culture et du Tourisme Ricardo Miranda a même lancé le traditionnel cri du Stampede.

« Yahouuuu! », a-t-il lancé de sa carriole. « Je serai partout dans toute la ville pour célébrer le Stampede. »

Calgary continuera de vibrer pour les neuf prochains jours au son des trompettes, des sabots… Et des « yahou ».

Plus d'articles