Retour

Coupable de voies de fait pour avoir lancé un papier sur Philippe Couillard

Le militant transgenre qui s'en est pris au premier ministre du Québec le 16 juin 2016 à l'occasion d'une soirée organisée en hommage aux victimes de la fusillade d'Orlando a plaidé coupable vendredi à une accusation de voies de fait avec un objet non identifié.

Esteban Torres, 21 ans, avait profité d’une veillée aux chandelles organisée dans le quartier gai de Montréal pour lancer une boule de papier en direction de Philippe Couillard. Le premier ministre n’avait pas été blessé, mais avait dû être évacué, à l’instar d’autres dignitaires présents.

Devant le tribunal, M. Torres a dit regretter son geste et a assuré qu’il n’était pas prémédité. Il dit avoir agi impulsivement en lançant à M. Couillard une feuille de papier sur laquelle il avait inscrit diverses revendications.

Il a raconté qu’il n’avait pas apprécié que M. Couillard parle de Montréal comme d'une ville inclusive dans le discours qu’il avait prononcé. La volonté d’y parvenir existe, mais la réalité est autre, a-t-il argué, en évoquant l’histoire d’un couple gai qui s’était fait tabasser à Montréal un mois plus tôt.

M. Torres a expliqué qu’il souffre d’un trouble de déficit de l’attention depuis l’enfance, et que cela peut se traduire par des gestes impulsifs quand il vit trop d’émotions.

La poursuite suggère que le tribunal le condamne à des travaux communautaires et le soumette à une période de probation. L’avocat de Torres propose plutôt que son client reçoive une absolution inconditionnelle.

Avec les informations de Pascal Robidas

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine