Retour

Coups de feu à Dieppe : réveil brutal pour plusieurs résidents

La GRC enquête sur des coups de feu tirés en direction d'une voiture à Dieppe, au Nouveau-Brunswick, au cours de la nuit de mercredi à jeudi, et elle recherche un ou plusieurs suspects.

La voiture endommagée par les coups de feu était garée derrière un édifice à logements multiples, rue Gauvin, et immatriculée au Québec. Deux vitres ont été brisées et des douilles se trouvaient sur le sol à proximité.

Des résidents disent qu'ils ont été réveillés par plusieurs coups de feu durant la nuit, vers 2 h (HA).

« Vers 2 h ce matin j'ai entendu des coups de feu. Je pensais que c'était des feux d'artifice au début, mais quand je me suis levée de mon lit et que j'ai regardé dehors, j'ai [vu] un monsieur juste ici, habillé tout en noir, avec une arme à feu. Je l'ai vu s'en aller, partir par là », affirme une voisine qui ne souhaite pas être identifiée.

À leur arrivée sur les lieux, vers 2 h 10, les policiers ont entendu un autre coup de feu, mais, selon le sergent Aurèle Pelletier, de la GRC, aucun autre tir n'a été entendu depuis celui-là. Personne n'a été blessé. 

« Pendant l'enquête, on n'a pas découvert de blessé ou de mort. On ne sait pas combien de coups de feu ont été tirés, nous sommes au début de l'enquête en ce moment. Je ne sais pas combien de suspects sont impliqués dans cette affaire », a déclaré M. Pelletier. 

Les écoles sont ouvertes. Les autorités scolaires se font rassurantes. « Nous tenons à vous aviser que nous sommes au courant de la situation d'hier soir dans notre secteur et nous voulons vous rassurer que vos enfants sont en sécurité. La GRC et le district ont communiqué tous deux avec nous afin de nous expliquer que le secteur Sainte-Thérèse est sécuritaire », affirme Nathalie Bérubé, directrice adjointe de l'École Sainte-Thérèse.

Des dizaines de policiers ont passé plus de quatre heures à rechercher la personne qui a tiré les coups de feu. La GRC limitait la circulation dans le secteur durant les recherches. Les automobilistes étaient déroutés à l'intersection du Marché et de la rue Gauvin. Le périmètre de sécurité a été levé vers 6 h 30.

Les policiers recommandaient la prudence aux résidents et leur demandaient de signaler toute activité suspecte. Les policiers ont fait appel à un maître-chien pour tenter de localiser le ou les suspects. Une équipe d'intervention d'urgence de la GRC a été dépêchée à Moncton.

Avec les informations de Marie-Hélène Lange

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine