Retour

Crimée : état d'urgence après la coupure totale de l'électricité venant d'Ukraine

Les autorités de la république de Crimée ont instauré l'état d'urgence après la coupure totale de l'électricité venant d'Ukraine. Selon des sources ukrainiennes, les lignes à haute tension auraient été sabotées.

Selon l'agence de presse russe TASS, l'électricité en provenance d'Ukraine alimente normalement la Crimée par quatre lignes à haute tension.

La compagnie énergétique d'État ukrainienne, Ukrenergo, a publié des photos d'un pylône électrique abattu et d'un autre endommagé dans la nuit de jeudi à vendredi. Selon elle, des engins explosifs pourraient être à l'origine de ce sabotage.

Les deux autres lignes à haute tension semblent avoir été elles aussi mises hors service par une explosion dans la nuit de samedi à dimanche.

Selon l'agence russe RIA Novosti, ce sabotage a eu lieu dans la région de Kherson, au nord de la Crimée, en territoire ukrainien.

Les sources ukrainiennes n'ont pas indiqué serait responsable de ce sabotage.

Les générateurs de la république de Crimée ont été mis en marche. Les villes de Simféropol, Ialta et Saki sont « partiellement connectées », a indiqué le ministère des Situations d'urgence. Les hôpitaux et d'autres établissements sensibles sont alimentés en électricité par des générateurs.

La péninsule de Crimée a été rattachée à la Fédération de Russie en mars 2014, après un référendum organisé en Crimée à la suite du renversement à Kiev du président prorusse Viktor Ianoukovitch. Les Occidentaux considèrent le référendum comme illégal et ne reconnaissent pas ce rattachement.

Plus d'articles

Commentaires