Le taux de roulement effarant des médecins spécialistes à l'hôpital inquiète le ministère de la Santé, si bien qu'une délégation des représentants des fédérations de la santé ainsi que le sous-ministre sont aux Îles afin d'élucider le problème.

Un texte de Marie-Josée Paquette-Comeau en collaboration avec Davide Gentile

Depuis mercredi, une réunion extraordinaire se déroule avec l’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux des Îles, la présidente de la Fédération des médecins spécialistes, Dre Diane Francoeur, le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, Dr Louis Godin, le président de l'Association des anesthésiologistes, Dr Jean-François Courval, ainsi que le sous-ministre associé à la Direction des services de santé et médecine universitaire, Dr Michel A. Bureau.

Bien que l’attachée de presse du ministre de la Santé, Julie White, ait mentionné que ce type de rencontre « arrive périodiquement dans les régions », nos sources indiquent qu’elles n’ont jamais vu une telle délégation.

Toujours selon nos sources, cette rencontre serait due au climat toxique régnant au sein de l’hôpital. Le départ des anesthésiologistes et des médecins internistes serait en cause.

La crise perdure depuis longtemps, selon l’avocat spécialiste du droit de la santé Jean-Pierre Ménard.

Selon lui, le taux de roulement des médecins spécialistes est beaucoup plus grand aux Îles que dans les autres régions éloignées du Québec.

Me Ménard dénonce le mode d’organisation des soins de l’hôpital des Îles qui ne favoriserait pas l’accessibilité des patients. Cette mauvaise gestion serait extrêmement coûteuse, selon lui. Le rapport coût-bénéfice n’est pas à l’avantage des patients, affirme-t-il.

La délégation reprendra la route vendredi vers 12 h, après avoir rencontré l’administration de l’hôpital ainsi que plusieurs membres du personnel.

La direction du CISSS des Îles a indiqué qu'elle ne commenterait pas pour le moment.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine