Retour

Crise des opioïdes : 7 morts par jour au pays en 2016

Au moins 2458 Canadiens sont morts d'une surdose vraisemblablement attribuable aux opioïdes en 2016, soit environ sept personnes par jour, selon l'Agence de la santé publique du Canada.

L’ouest du pays est le plus touché par ce phénomène, selon le rapport présenté mardi. Le taux de morts attribuables aux opioïdes dépasse 10 morts par 100 000 habitants au Yukon, en Colombie-Britannique, dans les Territoires du Nord-Ouest et en Alberta, indiquent les données.

Lundi, le maire de Vancouver Gregor Robertson a qualifié de « bain de sang » la crise des opioïdes qui survient dans sa ville. Le fentanyl fait des ravages dans la métropole britanno-colombienne.

Le taux national s’établit à 8,8 morts par 100 000 habitants. Les données ne sont pas ajustées en fonction de l’âge.

Ces données ont été présentées au nom du Comité consultatif spécial fédéral-provincial-territorial sur l’épidémie de surdoses d’opioïdes. En avril, le comité s’est entendu pour définir les morts attribuables aux opioïdes par celles causées par une intoxication ou un empoisonnement résultant de l’usage des drogues, lorsqu’une des drogues est un opioïde.

Puisque cette définition a été adoptée en 2017, les chiffres de 2016 comprennent des morts qui ne satisfont pas aux critères du comité, provinces et territoires devant alors encore établir une définition commune.

Les données des morts apparemment liés aux surdoses d’opioïdes pour le Québec ne sont pas disponibles, indique l’Agence.

Les provinces de l’Ontario et de Terre-Neuve-et-Labrador ont rapporté des données de 2015.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine