Retour

Crise du verglas : environ 200 militaires déployés dans la Péninsule acadienne

Environ 200 membres des Forces armées canadiennes se rendront dans la Péninsule acadienne lundi pour venir en aide aux milliers de résidents touchés par les pannes d'électricité causées par une tempête de pluie verglaçante en début de semaine.

Les membres des Forces armées canadiennes vont être appelés à livrer du matériel d’urgence, à aider à remettre en état le réseau routier existant et à participer aux efforts de porte-à-porte dans les résidences de la Péninsule acadienne.

« C'est très important de laisser les personnes vulnérables savoir quel genre d'appui est là pour eux. Aller à chaque porte pour s'assurer que les gens sont en sécurité c'est important », dit Brian Gallant.

Le premier ministre s'excuse pour les mauvaises estimations

Il faut plus de temps que prévu pour rétablir le courant dans la province. Le premier ministre, Brian Gallant, a d'ailleurs tenu à s'excuser pour les retards.

On s’excuse de ne pas avoir atteint les objectifs.

Brian Gallant, premier ministre du Nouveau-Brunswick

« On donne toujours l'information qu'on reçoit. On communique l'information qu'on reçoit. On ne va pas dire " non c'est trop ambitieux ". C'est ce qu'ils s'attendaient de pouvoir faire. Malheureusement dans la Péninsule ce n'était pas le cas, mais dans d'autres régions de la province ce l'état », explique le premier ministre.

Il affirme qu'une nouvelle cible a été fixée : 60 % des foyers de la Péninsule acadienne devraient retrouver l'électricité avant lundi soir.

Il y avait encore près de 22 000 abonnés sans courant, dimanche à 19 h 30, dans l'ensemble de la province, dont un peu plus de 16 000 dans la Péninsule acadienne.

Plus long que prévu, selon Énergie NB

L'objectif est de rétablir le courant pour les abonnés le plus vite possible, mais il faudra beaucoup plus de temps pour réparer tous les dégâts causés par la récente tempête de pluie verglaçante, a expliqué plus tôt le contremaître à Énergie NB Michel Sonier.

« C’est sûr qu’on va travailler l’été complet sur de petites affaires, mais principalement, on veut [que l'électricité soit rétablie pour] tout le monde le plus vite possible », affirme Michel Sonier.

Il souligne qu’entre-temps, les équipes d’Énergie NB travaillent de 6 h à 22 h pour rétablir le courant. Ils réparent d’abord les principales lignes, puis celles qui alimentent les abonnés. Le travail à faire est énorme, dit-il. À certains endroits, jusqu’à 50 poteaux sont tombés comme des dominos sous le poids de la glace.

« On prend ça un poteau à la fois, et on fait du progrès. On avance, on avance, on avance », indique Michel Sonier.

Dans la région de Miramichi, le courant a été rétabli dans 80 % des cas, et la société vise un taux de 85 % pour dimanche soir. Elle annonce que les travaux sont presque terminés dans les régions de Shediac, de Sackville et de Sussex. Dans la grande région de Moncton, 92 % des abonnés touchés ont à nouveau du courant.

Des pannes de plus grande ampleur

Le président-directeur général d’Énergie NB, Gaëtan Thomas, a expliqué dimanche matin que de nouvelles pannes continuent de se produire. Par exemple, plusieurs autres poteaux sont tombés samedi. « On a fait comme deux pas en avant, un pas en arrière », dit-il.

Plus de poteaux sont tombés dans la seule Péninsule acadienne que dans toute la province durant la tempête Arthur en 2014. « La situation est telle que maintenant, on a besoin à peu près de 350 à 400 poteaux, ce qui dépasse vraiment les dommages qu’Arthur avait créés », souligne M. Thomas.

Les équipes de réparateurs ont découvert d’autres dommages en dégageant des routes qui étaient bloquées par des débris ces derniers jours. M. Thomas dit que les dommages sont en fait deux fois plus importants que ce qu'on avait estimé lors de la première évaluation faite il y a trois jours.

Une tempête destructrice

La tempête de pluie verglaçante qui est passée sur les Maritimes mardi et mercredi a plongé dans le noir jusqu'à 133 000 foyers au Nouveau-Brunswick. C’était environ 33 % du nombre total d’abonnés d'Énergie NB.

Énergie NB a souligné samedi qu’elle comptait 350 équipes sur le terrain, dont une centaine dans la Péninsule acadienne. Une vingtaine d'équipes dans cette région est affectée au remplacement des poteaux brisés par le poids du verglas.

« Je peux vous assurer que nos monteurs de lignes, ce sont des héros. Ils travaillent à travers ça. Ils ne se découragent pas. Ils donnent corps et âme pour vraiment rétablir le courant pour nos clients », affirme Gaëtan Thomas.

Les autorités rappellent aux gens dans les zones sinistrées de ne pas s'approcher des lignes électriques sur le sol afin d'éviter tout risque d'électrocution mortelle. Elles soulignent aussi qu'il ne faut pas faire fonctionner dans la maison des appareils qui dégagent du gaz carbonique. Deux personnes ont perdu la vie ces derniers jours après avoir été intoxiquées par du monoxyde de carbone.

Des centres de réchauffement sont ouverts au public dans de nombreuses collectivités.

Plus d'articles

Commentaires