Retour

Culture, affaires et santé au menu du Mois de l’histoire des Noirs

Comme chaque année en février, le Mois de l'histoire des Noirs offre une programmation variée, qui touche à la fois les arts, la société, le monde des affaires, la santé, etc.

La 27e édition de l’événement, sous le thème « Notre histoire s’écrit chaque jour », a été lancée jeudi en présence des deux porte-parole, Myrna Lashley, qui est docteure en psychologie culturelle et professeure au département de psychiatrie de l’Université McGill, et l’auteur-compositeur-interprète Karim Ouellet.

Tout au long du mois, on pourra découvrir les oeuvres de nombreux artistes. On pourra ainsi voir un spectacle de la cantatrice Marie-Josée Lord et du poète Doudou Boicel, la pièce de théâtre Race, de David Mamet, et l’exposition La couleur de la beauté et ses nuances d’acajou, qui présente des photos d’enfants noirs.

Cette fin de semaine, se tiendra la 2e édition du Forum économique international des Noirs, au Centre des sciences de Montréal. Son but : développer des communautés noires prospères et accélérer la création de richesse par des Noirs. On y offrira des conférences, des laboratoires et du mentorat sur des thèmes comme le démarrage d’une entreprise, la création de réseaux d’influence ou l’investissement.

Des questions sociales seront aussi abordées pendant le mois de février. Ainsi, la Maison de l’Afrique présentera un débat intitulé Identité et racisation.

L'arrondissement de Montréal-Nord, où près d'un résident sur quatre s'identifie comme Noir, organise lui aussi en février une foule d'activités pour mettre en valeur la contribution des communautés noires à notre société. On pourra par exemple entendre une conférence intitulée Une histoire de la communauté haïtienne au Québec, qui sera donnée par la directrice de la Maison d'Haïti, Marjorie Villefranche.

Un appel est aussi lancé aux Noirs pour qu’ils donnent du sang, notamment pour lutter contre l’anémie falciforme, une maladie qui les touche particulièrement et dont le traitement nécessite des transfusions sanguines. Une collecte sera d’ailleurs organisée à Montréal par Héma-Québec et l’Association d’anémie falciforme du Québec.

Environ 10 % de la population de l’agglomération montréalaise s’identifie comme noire, selon un profil sociodémographique publié en 2016.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine