Retour

Cure de rajeunissement pour le phare de l'île Sambro, le plus ancien au Canada

Le phare de l'île Sambro, à l'entrée de port d'Halifax, a vu défiler bien des navigateurs, au cours de ses 250 ans d'histoire, des pêcheurs allant jeter leurs filets au large aux marins partant vers les grands conflits mondiaux.

Il est le plus ancien phare construit au Canada et celui dont la lumière fonctionne depuis le plus longtemps.

Mais il montrait des signes évidents de vieillissement. Aussi, les membres de la société du phare de l'île Sambro ont accueilli avec soulagement l'annonce d'une restauration majeure du phare, l'an dernier.

Les travaux de 1,3 million de dollars sont en cours. Le phare est actuellement enrobé d'échafaudages. Des ouvrages en pierre seront réparés, les murs intérieurs seront nettoyés et rafraîchis, de même que les marches dont une section de 18 mètres date de 1758.

Les bardeaux extérieurs seront également nettoyés et réparés. Ils recevront ensuite la peinture classique rouge et blanc des phares.

La lanterne au sommet du phare qui prévient les navigateurs de l'approche du port recevra aussi de l'attention : elle sera vitrée à neuf et ses composants en aluminium seront remplacés.

Une structure bien préservée malgré les ans

D'être présent dans ce phare imbu d'histoire pendant que les travaux se déroulent fait réfléchir Ian Cameron, technologue en restauration chez Services publics et Approvisionnement Canada. Il pense à ceux qui l'ont construit et aux gardiens qui l'ont occupé.

« C'était une vie solitaire, dit-il. Leur tâche principale était d'entretenir le phare et c'est ce qu'ils ont fait. Cet immeuble témoigne du labeur de tous les gardiens qui l'ont occupé. Ils ont fait un excellent travail parce qu'il est toujours debout et il est plutôt en bonne condition pour un phare de 250 ans. »

M. Cameron assure que tous les éléments originaux du phare qui peuvent être préservés le seront. « Nous adoptons une approche minimaliste, donc il y aura une intervention minime sur tout ce que vous voyez. »

La « statue canadienne de la liberté »

Le phare de l'île Sambro fait partie de l'héritage de tous les Canadiens, dit-il. Il est pourtant difficile pour le commun des mortels de le visiter. Il n'y a pas de liaison régulière entre l'île et la terre ferme pour les touristes.

Sue Paul, membre de la société du phare de l'île Sambro croit que les travaux de restauration pourraient changer cet état de choses. La maison adjacente au phare [qui abrite une génératrice] pourrait facilement être convertie pour un usage touristique, avance-t-elle.

Elle verrait d'un bon oeil un service de traversier quotidien qui amènerait des touristes dans l'île pour voir la « statue canadienne de la liberté » comme certains l'ont surnommée, parce qu'elle orne l'entrée d'un port qui a servi de porte d'entrée au Canada pour des milliers d'immigrants.

D'après un reportage de Michael Gorman, CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine