Retour

D’anciens militaires poursuivent les Forces canadiennes pour racisme

Trois anciens militaires, dont un Autochtone, ont déposé une demande de recours collectif contre les Forces armées canadiennes pour des gestes de racisme et de harcèlement sur lesquels, selon eux, leurs supérieurs fermaient les yeux.

La demande a été déposée à la Cour fédérale, à Halifax, par Jean-Pierre Robillard, Marc Frenette et Wallace Fowler, le 14 décembre.

Jean-Pierre Robillard est un Noir d’origine haïtienne qui a grandi au Nouveau-Brunswick. Il soutient que durant son service militaire, des membres de son unité lui lançaient des insultes raciales. Lorsqu’il a porté plainte à son supérieur, il a été affecté au nettoyage et aux latrines.

Marc Frenette, un Ontarien de 39 ans, soutient que sa carrière dans l’entretien des aéronefs a mal tourné le jour où ses collègues ont découvert ses origines autochtones. Il a subi des insultes et de mauvais traitements, et vu ses demandes de congé et de formation rejetées.

Marc Frenette, qui a eu un diagnostic de stress post-traumatique, ajoute que ses supérieurs lui ont dit de rire de ce genre de comportements et de ne pas porter plainte plus haut dans la chaîne de commandement.

Wallace Fowler, un Noir de 43 ans de la Nouvelle-Écosse, soutient que sa famille et lui ont subi de mauvais traitements, dont des insultes raciales et des crachats. Selon lui, des bananes ont été lancées sur sa femme dans la base d’Esquimalt, en Colombie-Britannique.

Aucune allégation des plaignants n’a encore été prouvée en cour.

Plus d'articles

Commentaires