Retour

Dans la controverse, Mike Ward remporte l'Olivier de l'année

Le nom de Mike Ward était sur toutes lèvres dimanche au 18e Gala Les Olivier. Au terme d'une soirée haute en émotion, il a été nommé humoriste de l'année.

Ward, dont le numéro qu'il a cosigné avec Guy Nantel a été retiré du gala, n'était pas présent pour recevoir ses deux prix. Il a décidé de boycotter la soirée. De nombreux humoristes et artisans du milieu de l'humour ont montré leur solidarité envers leurs deux collègues en montant sur scène masqués lors de la remise de l'Olivier de la meilleure capsule web à Mike Ward sous écoute.

Puis, dans une fin digne d'un scénario, Ward a été sacré humoriste de l'année. Ce prix, le plus important de la soirée, est voté par le public.

Ce gala, sans doute le plus marquant de sa courte histoire, a été fortement imprégné de ce débat sur la liberté d'expression qui fait rage dans le milieu de l'humour depuis 48 heures. Déjà, sur le tapis rouge, silencieux pour l'occasion, plusieurs humoristes portaient ce masque orné d'un X pour illustrer ce qu'ils jugent être de la censure.

Les premiers gagnants ont fait écho à ce débat. Louis Morissette, puis Martin Matte, ont affirmé que la société devait laisser les artistes s'exprimer et laisser au public le droit de juger.

Un sketch préparé par l'Association des professionnels de l'industrie de l'humour (APIH) portant sur la liberté d'expression a également été présenté en ouverture du gala. On y voit l'animateur François Morency tenter de faire approuver les textes du gala par un avocat ainsi que par plusieurs organisations.

La soirée est encore jeune et Like-moi! récompensées

Stéphane Rousseau partait favori avec trois nominations dimanche. Il a été récompensé du prix du spectacle d'humour de l'année pour Un peu princesse.

Jean-Thomas Jobin, lauréat de l'Olivier de l'auteur de l'année, a bien fait rire le public en rendant hommage, avec l'humour qu'on lui connaît, à son bon ami Mike Ward. Jobin a également vu le metteur en scène de son spectacle Apprendre à s'aimer, Pierre-Michel Tremblay, être récompensé.

L'équipe de La soirée est encore jeune prédisait dimanche lors de leur émission hebdomadaire qu'elle remporterait un Olivier. Elle aura finalement vu juste en repartant avec le prix de la meilleure capsule ou du meilleur sketch humoristique à la radio.

Sans grande surprise, l'émission Like-moi!, une des récentes révélations du petit écran québécois, a été sacrée meilleure série humoristique à la télévision. Son personnage le plus connu, celui de Gaby Gravel, a également présenté un prix. Après avoir bien fait rigoler les spectateurs, elle a remis l'Olivier de la meilleure spéciale humoristique à la télévision à l'émission de fin d'année d'Infoman.

Deux jeunes humoristes se sont distingués. Phil Roy, qui s'est fait remarquer dans SNL Québec puis dans Le nouveau show, a été nommé découverte de l'année. De son côté, Mariana Mazza a remporté le prix du numéro de l'année avec Sable dans le vagin.

L'émission Les beaux malaises, qui accumule les prix Gémeaux, a ajouté un Olivier à sa collection en étant nommée meilleure comédie à la télévision.

Véronique Cloutier et Louis Morissette, qui connaissent un grand succès avec leur création Les Morissette, ont quant à eux remporté le premier prix de la soirée, celui du spectacle le plus populaire.

Le gala, diffusé à ICI Radio-Canada Télé, était animé pour une deuxième fois par François Morency, dont le travail dans des circonstances difficiles a été chaudement applaudi. Dans son discours d'ouverture, l'humoriste est bien sûr revenu sur le débat qui anime le milieu de l'humour et sur les attaques qu'a essuyées le Gala Les Olivier, lançant d'entrée de jeu : « Laissez-moi vous raconter ma fin de semaine! »

Voyez le reportage de Louis-Philippe Ouimet sur la liberté d'expression dans le milieu de l'humour :

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine