Retour

De 700 à 900 migrants auraient péri en mer cette semaine

Au moins 700 migrants seraient morts dans trois naufrages en trois jours lors de la dernière semaine en tentant de traverser la Méditerranée, selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Pour sa part, Médecins sans frontières (MSF) a indiqué sur Twitter dimanche qu'environ 900 personnes auraient perdu la vie en Méditerranée centrale au cours de la dernière semaine.

Environ 14 000 migrants ont été secourus depuis lundi, dont 4000 en un jour, indiquaient les Nations Unies et la garde côtière italienne vendredi. Toutefois, le nombre de morts ne peut qu'être estimé à partir des témoignages de survivants. « Nous ne connaîtrons jamais le nombre exact », a rappelé MSF dimanche, sur Twitter.

Une porte-parole du HCR a indiqué dimanche qu'un groupe estimé à 100 migrants est disparu depuis qu'un bateau de passeurs a chaviré mercredi, au large de la Libye. Carlotta Sami a ajouté qu'environ 550 autres migrants manquent à l'appel depuis le chavirement, jeudi matin, d'un navire de passeurs qui avait quitté le port libyen de Sabratha la veille.

La porte-parole a aussi dit que dans une troisième tragédie maritime survenue vendredi, 135 personnes ont été secourues, 45 corps ont été repêchés et un nombre inconnu de migrants est porté disparu.

La police italienne a corroboré la description des faits que le HCR a dressé de la tragédie de jeudi, mais rapporte, sur la foi de témoignages, que le navire transportait environ 500 migrants.

Selon la police, il voguait depuis huit heures quand il s'est mis à prendre l'eau, puis a été submergé en une heure et demie. Le commandant du bateau-remorqueur aurait alors ordonné que le câble de remorquage soit coupé. Les migrants au pont supérieur auraient sauté à l'eau, tandis que ceux en dessous, estimé à 300, auraient coulé avec l'embarcation. Seuls 90 de ceux qui auraient sauté à l'eau ont été secourus.

Les îles italiennes du sud sont les principales destinations des innombrables navires de passeurs qui partent de la Libye, remplis de migrants en quête de travail et de sécurité en Europe. Chaque année, des centaines de ces migrants se noient en mer Méditerranée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine