Retour

De nombreux ponceaux en mauvais état dans Lanaudière et les Laurentides

Selon des documents obtenus par Radio-Canada en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics, plus de 1300 ponceaux sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec sont endommagés et ont besoin de travaux majeurs dans Lanaudière et les Laurentides, soit plus de 20 % de ces structures.

Un texte de Jean-Philippe Robillard

C'est dans la ville de Mont-Laurier, dans les Laurentides, que l'on compte le plus grand nombre de ponceaux en mauvais état. On en dénombre plus de 50, ce qui préoccupe le maire, Michel Adrien.

« Il va falloir porter une attention particulière dans les années à venir si on ne veut pas se retrouver en situation d'urgence, dit-il. Les installations sont maintenant vieilles de 50, 60, 70 ans, donc on peut difficilement les étirer davantage. Il va falloir des investissements massifs. »

Le printemps dernier, la chaussée au-dessus d'un ponceau du ministère des Transports avait commencé à s'affaisser à Mont-Laurier. Un quartier menaçait alors d'être isolé. Des travaux d'urgence ont été effectués et un pont temporaire a été construit.

Selon nos informations, le ministère des Transports prévoit réparer de 70 à 80 ponceaux dans les Laurentides et Lanaudière cette année.

Le secrétaire-trésorier de l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec, Andy Guyaz, estime que, pour corriger la situation, Québec doit accélérer la cadence des travaux des 1300 ponceaux en mauvais état. « Ce sont des choses qui ont été écartées dans les dernières années, et là, on n'a plus l'expertise nécessaire, précise-t-il. On n'a plus la capacité de vérifier ces ponceaux [...] C'est un problème. On l'a vu avec l'autoroute 25. »

Au rythme actuel des travaux de réfection des ponceaux, il faudra près de 20 ans au ministère des Transports du Québec pour tout réparer.

La porte-parole de la Direction des Laurentides-Lanaudière au ministère des Transports, Geneviève Laforest, affirme que tout est mis en oeuvre pour améliorer l'état des ponceaux. « Le ministère est conscient qu'il y a des préoccupations de ce côté-là. C'est sûr que ça demande une attention, ce sont des ponceaux qui doivent être réévalués chaque année. »

Elle indique que le ministère est conscient de l'ampleur des travaux à effectuer. « On met de l'avant, ajoute Mme Laforest, toutes les manières possibles pour justement augmenter la capacité de réalisation des travaux. »

On compte 6807 ponceaux sous la responsabilité du ministère des Transports dans les Laurentides et Lanaudière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine