Sans grande surprise, le débat des chefs organisé par le quotidien The Globe and Mail sur l'économie a vite donné lieu à des attaques contre le bilan économique du gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : c'est inexact. Selon les plus récentes données, c'est plutôt 241 000 chômeurs de plus qu'il y a sept ans.

Pour regarder ce graphique avec votre appareil mobile, cliquez ici.

Vérification faite : c'est vrai.

Mais le gouvernement Harper a fait face à deux récessions, dont celle de 2008-2009, qui a été la pire depuis la Grande Dépression des années 30.

Et, comparativement aux autres pays industrialisés, le Canada s'en est plutôt bien tiré, arrivant au premier rang du G7 en termes de croissance économique depuis la récession de 2008-2009, avec 15,6 % comparativement à 13,5 % pour les États-Unis, qui eux arrivent deuxièmes.

Pour la création d'emplois, au cours de la même période, avec 7,4 %, le Canada arrive deuxième, derrière les États-Unis, avec 8,9 %.

Les réunifications familiales

Vérification faite : c'est faux.

Sous Stephen Harper, l'immigration pour les réunifications familiales a augmenté de 5 %.

Sous Jean Chrétien, il y a eu effectivement une baisse de 43 %.

Mais que ce soit Jean Chrétien ou Stephen Harper, le nombre absolu des réunifications familiales est resté stable à environ 66 000 par année, au cours des 20 dernières années.

Aider les PME

Vérification faite : Thomas Mulcair a raison.

Pour regarder ce graphique avec votre appareil mobile, cliquez ici.

Selon Industrie Canada, les PME ont créé près de 90 % des nouveaux emplois dans le secteur privé au pays, de 2002 à 2012.

Mais les experts ne s'entendent pas sur l'effet des baisses du taux d'imposition promises pour les PME, par les trois partis, sur la création d'emplois.

Plus d'articles

Commentaires