L'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale (AIMTA) lance une campagne de publicité pour tenter de fédérer l'ensemble des milieux politiques canadiens à la défense des intérêts des quelque 40 000 travailleurs de l'aérospatiale au Québec. Le syndicat dénonce le rôle de Boeing dans les sanctions américaines contre Bombardier.

Le slogan, « Debout ensemble! », appelle les travailleurs et tous les intervenants politiques canadiens à se lever pour s’opposer à l’offensive du géant américain de l’aérospatiale Boeing. « On consolide nos appuis, on continue de développer nos relations avec les intervenants au niveau du gouvernement, avance le coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand. On veut maintenir la pression pour qu’il y ait des solutions négociées. »

La vidéo lancée sur YouTube montre des travailleurs de Bombardier devant un appareil de la C Series, un genou fléchi au sol, puis se relevant un à un dans un geste de défi et de solidarité.

« Nous faisons face à une mesure qui est dangereuse pour la stabilité de l’industrie aérospatiale canadienne et américaine, affirme M. Chartrand, dans un communiqué. Nous devons nous lever et clamer haut et fort combien cette décision est injustifiée. »

« Les représentants de Boeing cherchent à profiter du penchant pour le protectionnisme de Washington pour fermer le marché des États-Unis à la C Series, un appareil sans équivalent sur le marché », ajoute M. Chartrand.

Le Syndicat souhaite que le gouvernement canadien trouve des solutions par la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). « On a des solutions à proposer au niveau des changements qui pourraient avoir lieu dans l’accord de libre-échange pour éviter que notre industrie soit tenue en otage, comme l’industrie du bois d’œuvre l’a été », a déclaré M. Chartrand en conférence de presse.

Le porte-parole du Syndicat estime que même un règlement du litige avec Boeing ne saurait mettre un terme aux différends dans la négociation de l’ALENA.

La campagne publicitaire, lancée au Québec sous le thème « Tous debout », sera diffusée sur des panneaux publicitaires et sur le web. Une vidéo mettant en scène des travailleurs et des travailleuses qui se « tiennent debout » est diffusée sur YouTube.

« Nous, à l’usine de Ville Saint-Laurent, on travaille sur le cockpit de la C Series. C’est sûr que ça [les sanctions américaines] crée beaucoup d’incertitude, parce que tout le monde sait que les États-Unis, c’est un gros marché », témoigne un travailleur de l’usine de Saint-Laurent, Marc-André Farmer.

« On espère que les gouvernements ne lâcheront pas la pression, poursuit M. Farmer. C’est important, ce sont des emplois qui font vivre plusieurs familles. »

L’AIMTA souhaite atteindre une diffusion aux États-Unis, grâce aux réseaux sociaux, afin de contrer la campagne de Boeing. « Je vous garantis que Boeing va le voir ce vidéo-là, promet M. Chartrand, ça va faire réagir les gens. »

La campagne comporte un autre volet que le Syndicat souhaite tenir secret afin de ménager ses effets.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine