Retour

Débrayage de 72 heures des professionnels de Loto-Québec

Près de 450 professionnels de Loto-Québec débrayeront ce week-end pour dénoncer l'impasse qui persiste dans les négociations avec Loto-Québec pour le renouvellement de leur convention collective.

Selon un communiqué du Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), les professionnels syndiqués cesseront de travailler à partir de 16 h 30 vendedi, et ce, jusqu’à 10 h 30, lundi matin.

Les secteurs touchés par la grève sont ceux des technologies de l'information, des communications, des ventes et du marketing, des finances, de l'approvisionnement, de l'immobilier et du secteur juridique.

Ce week-end de débrayage survient après le dépôt d’offres que le syndicat juge inacceptables, notamment en termes de sécurité d’emploi et de salaire.

Cette offre patronale qui intègre la notion de « spécialité unique » permettrait à l’employeur de réaliser des mises à pied ciblées « sans égard à l'ancienneté et au cursus professionnel/académique des individus », selon le président du SPGQ, Richard Perron.

Les syndiqués déplorent par ailleurs le désir de la direction de recourir à la sous-traitance « en tout temps ».

En ce qui a trait aux conditions de travail, le SPGQ estime que les offres de Loto-Québec sont nettement inférieures à celles du marché, à commencer par des les salaires.

Les 0,3 % d’augmentation par année sur cinq ans que propose Loto-Québec à ses professionnels seraient en effet très loin des augmentations offertes actuellement sur le marché du travail qui oscilleraient autour de 4 % en 2018, selon les syndiqués.

« Cette augmentation correspond à 11,40 $ par paye. Une hausse ridicule quand on sait que certains vice-présidents de la Société reçoivent des bonis de plus de 67 000 $ par année », dénonce Richard Perron dans un communiqué.

Les professionnels de Loto-Québec se sont prononcés à 99,4 % en faveur d’un mandat de 20 journées de grève à exercer au moment opportun pour faire pression sur leur employeur.

La direction de Loto-Québec n’avait pas encore réagi à ce débrayage au moment d’écrire ces lignes.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards