Retour

Début de la campagne de vaccination contre la grippe au Québec

La campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière s'entame dimanche au Québec, mais déjà, la région de la Capitale-Nationale a commencé à vacciner la population.

Au total, près de 2 millions de doses de vaccin sont prêtes. 

Après une performance désastreuse du vaccin l'an dernier, les autorités de la santé publique sont convaincues que son efficacité sera plus élevée cette année. En 2014, il a avoisiné les 8 % seulement.

« Il faut retenir que c'est un phénomène qui est très rare, que l'on n'avait pas vu dans les 10 dernières années », dit le médecin-conseil de la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale, Nicholas Brousseau.

De de façon générale, l'efficacité du vaccin oscille plutôt entre 50 % et 70 %, ajoute-t-il.

L'urgentologue Alain Vadeboncoeur explique que le vaccin contre la grippe est un jeu de prévision. « On sait quel virus circule. On essaie de prévoir la bonne souche, mais il y a tellement de variabilité que, des fois, on tire à côté comme l'an dernier. »

L'efficacité du vaccin, développé en collaboration avec l'Organisation mondiale de la Santé, ne peut être testée que lorsque la saison de la grippe a officiellement commencé.

Des vaccins pour qui?

Plusieurs citoyens à risque, tels que les aînés de plus de 60 ans, les femmes enceintes, les jeunes familles, les malades chroniques et les travailleurs de la santé peuvent recevoir le vaccin gratuitement.

Le Dr Alain Vadeboncoeur rappelle que le vaccin est très sécuritaire. « Il y a moins d'une réaction allergique sévère sur 10 000, soit moins que pour un antibiotique. »

Et même si le vaccin est « efficace modérément », M. Vadeboncoeur soutient qu'il diminue les chances d'avoir la grippe à une sur deux. « Pour certains groupes de personnes, le vaccin peut faire la différence », affirme-t-il, rappelant que les conséquences du virus font des milliers de morts chaque année au Canada.

Cette année, la santé publique souhaite cibler davantage les jeunes familles. Seulement 20 % de cette clientèle ont reçu le vaccin l'an dernier.

Vicky Gélinas, mère de deux enfants, fait partie des premières familles vaccinées dans la région de la Capitale-Nationale. « C'est important pour moi de faire vacciner ma famille [...] pour ne pas aller à l'hôpital pendant le temps des Fêtes et aussi protéger la famille qu'on va rencontrer », explique-t-elle.

La région de Québec compte vacciner 150 000 personnes.

Les jeunes de 2 à 17 ans peuvent recevoir le vaccin par le nez.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine